Travaux RD 612: Les Raynauds St Amans

Vallée du Thoré : Christophe Ramond  la RD 612

Les Raynauds : projet de refonte du carrefour

Point névralgique situé dans cet axe très fréquenté de la vallée du Thoré, le carrefour des Raynauds (RD 612- RD 53) a fait l’objet d’une visite de Christophe Ramond accompagné des deux conseillers du canton Daniel Viallèle et Florence Estrabaud et du directeur départemental des routes. Des usagers du carrefour étaient présents sur le site ; ils ont pu confier leur ressenti aux agents de la voirie départementale et au Directeur des routes, Dominique Guth : « Chaque fois que nous passons à ce carrefour, on se fait peur, surtout quand nous avons des enfants dans la voiture. »  Pour remédier à cette situation, deux scenarii sont proposés avec aménagement d’un tourne-à-gauche ; il s’agit de pouvoir réguler et harmoniser les différents types de déplacement dans ce carrefour accidentogène. Les éléments suivants  sont à disposer dans le puzzle du nouveau carrefour : zone de sécurité refuge pour les piétons  étant donné la proximité avec la voie verte,   aire d’arrêt du bus intra-régional Castres-Mazamet-Saint Pons, éventuellement cabine vélo, aménagement d’une voie routière centrale, reprise et déplacement  des réseaux .  300 K€ seront nécessaires pour procéder à une refonte de ce carrefour dangereux.

Saint-Amans-Soult : RD 612 renforcée sur 300 m

Le président Christophe Ramond  s’est ensuite transporté devant la Mairie de Saint-Amans-Soult, dans  le fief de Daniel Viallèle,  vice-président du Conseil départemental en charge des routes. Il s’agissait de couper le ruban d’inauguration après plusieurs semaines de travaux de réfection de cette portion urbaine de la RD 612. Déjà rénovée dans les années 1990, la route avait besoin d’un sérieux renforcement. Il a été réalisé par l’entreprise Eiffage qui a ainsi reconstitué le tissu routier sur une hauteur de 65 cm. Il faut dire que sur cet axe routier d’intérêt régional, le profil de la chaussée est des plus sollicités avec ses 10 000 véhicules quotidiens et ses 800 poids lourds. 350 K€ ont ainsi permis de 300 m de chaussée.

Pierre-Jean Arnaud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *