Albi: retour sur messe chrismale

 

 

Albi : messe chrismale à Ste Cécile : on bénit les saintes huiles

24 heures après l’incendie de Notre-Dame

24 heures après le dramatique incendie qui a fortement endommagé Notre-Dame de Paris, une tonalité particulière animait la messe chrismale, ce Mardi Saint 16 avril, en la cathédrale Ste Cécile d’Albi. Mgr Legrez, la voix brisée par l’émotion, accueillait les nombreux fidèles venus assister à cette célébration où sont bénies les 3 huiles qui serviront à la liturgie et aux étapes de la vie chrétienne : tout d’abord le Saint-Chrême, huile parfumée utilisée pour les baptêmes, des confirmations et des ordinations, puis l’huile des catéchumènes se préparant au baptême et l’huile des malades.

Mgr fait applaudir ses prêtres dont plusieurs, jubilaires, sont cités

La messe chrismale est l’occasion d’un dialogue entre l’évêque et les prêtres, ainsi que les diacres ; ceux-ci renouvellent les promesses faites au jour de leur ordination sacerdotale : attachement à l’Eglise par amour du Christ, célébration des sacrements et annonce de la Parole de Dieu. Mgr Legrez a rappelé l’épisode douloureux des abus sexuels, purificateur pour l’Eglise ; il a souligné que la très grande majorité des prêtres sont exempts des accusations portées contre eux. Un vif remerciement a été adressé à plusieurs d’entre eux qui fêtaient l’anniversaire de leur ordination : les abbés Vincent Peruffo et Louis Maraval, 70 ans d’ordination ; Jean-Marie Barthe : 65 ans d’ordination ; Jean Cros, Paul Guiral et Jean-Pierre Rey, 60 ans d’ordination. L’abbé  Joseph Dequick,  25 ans d’ordination. Une salve d’applaudissements a  alors retenti, à la demande de Mgr Legrez, en l’honneur des prêtres et curés des paroisses présents dans la nef de Ste Cécile.

L’appui du grand orgue et du chœur diocésain

« Chanter, c’est prier deux fois », disait le grand saint Augustin ; il est vrai qu’on peut envisager difficilement une célébration sans l’accompagnement de l’orgue et du chant liturgique. C’est ainsi que le grand Orgue Moucherel sous les doigts de Frédéric Deschamps et le chant liturgique de l’assemblée et du chœur diocésain, dirigés par Catherine Barthe, ont ainsi apporté un soutien remarqués pour cette belle liturgie tout à la fois, émouvante et solennelle.

Pierre-Jean Arnaud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *