Albi: veillée mariale 15 août

 

Albi : veillée mariale à Ste Cécile- répondre au vœu de Louis XIII

Les  fidèles albigeois avaient répondu présents lors de la veillée mariale organisée par le curé de la cathédrale, l’abbé Paul de Cassagnac. A l’orgue, Frédéric Deschamps soutenait le chant de l’assemblée.

L’Assomption et le vœu de consécration de Louis XIII

Louis XIII et Anne d’Autriche n’ont toujours pas d’enfant au bout de 22 ans de mariage. C’est alors qu’intervient l’épisode de la neuvaine sollicitée par un moine augustin, le frère Fiacre auprès de la reine. La neuvaine de prière effectuée auprès de Notre-Dame de Grâces pour obtenir un héritier s’achève le 5 décembre 1637 et neuf mois plus tard, le 5 septembre 1638, naît le futur Louis XIV. Y voyant une intervention divine, Louis XIII décide en signe de remerciement, de consacrer le Royaume de France à la Vierge. Notre Dame de l’Assomption est depuis lors la patronne principale de la France.

Des processions dans toutes les églises

Dans ce contexte, il est préconisé de réaliser des processions dans les églises à l’occasion du 15 août. La cathédrale d’Albi abritait donc l’une d’entre elles. La veillée débutait par un texte de méditation de Jean-Marie Le Gall autour des 3 paroles de Marie, Ecce, Fiat et Magnificat ; les fidèles étaient appelées à rentrer dans le mystère de l’Assomption : « Après avoir été pour Dieu la porte de l’humanité, Marie est pour l’homme la porte de la divinité ». Après chapelet et complies, l’hymne mariale du temps ordinaire « Salve Regina » venait conclure cette soirée, concurrencée par les décibels de la toute proche et puissante sono de « Place aux artistes ».

Pierre-Jean Arnaud

 

 

 

 

https://www.notredamedesvictoires.com/histoire/

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *