Christophe Ramond: voeux 2018

Albi : Vœux Christophe Ramond ce lundi 15 janvier 2018

4 mois après son élection le 15 septembre dernier à la tête de l’exécutif départemental, en remplacement de Thierry Carcenac, Christophe Ramond a présenté pour la 1ère fois ses vœux aux représentants de la presse réunis à l’Hôtel du Département ce lundi 15 janvier. Des vœux particuliers à destination des journalistes présents et de leurs familles ainsi que des vœux plus généraux à l’égard d’une presse qu’il souhaite pluraliste et misant sur la proximité. Lui-même a souhaité maintenir le dialogue et l’échange avec les forces vives du territoire, malgré une équation budgétaire difficile à résoudre, (+7 m€) pour les allocations individuelles de solidarité et (-5 m€)  pour les recettes, soit 12 m€ à trouver. Le CD se veut à la fois collectivité de proximité et d’avenir ;  le niveau d’investissement sera maintenu soit 75 m€ notamment pour les infrastructures routières, les collèges. Les territoires qui sont porteurs d’énergie et de talents doivent pouvoir compter sur des élus qui seront des facilitateurs pour un objectif général d’aménagement équilibré et de création d’emplois. Déjà  annoncés lors du début de son mandat, Christophe Ramond a rappelé les trois dossiers essentiels :

L’Autoroute Castres-Toulouse : après la signature de la DUP sur l’échangeur de Verfeil par le préfet de Région, le département attend celle du tronçon Castres Verfeil.  Suivront l’appel d’offres et le choix du concessionnaire. 31 m€ ont été injectés par le Département pour cet outil d’attractivité du territoire ; une réunion d’élus est programmée début février pour travailler sur les accès, la vie au quotidien, les futures infrastructures, l’activité économique. Une commission départementale d’aménagement foncier a été créée le 24/11/2017.

Le projet d’aménagement du bassin du Tescou a vu sa charte de lancement signée par 55 acteurs de  ce pays ; le calendrier est exigeant car le projet de territoire doit être signé avant fin juin 2018 avec ses propositions en matière de gestion des ressources en eau en conciliant les approches économique et environnementale (agriculteurs, circuits courts, maraîchage).

Le développement du numérique : 2017 s’est traduit par un engagement de la Région à hauteur de 10 m€. Il s’agit d’obtenir le principe d’un cofinancement du Haut débit avec les intercommunalités afin que pour 1 € mis par le Département dans le réseau de desserte corresponde 1 € mis par les Intercommunalités. Les zones prioritaires sont les zones d’activité, les zones médicales, les collèges. Il s’agit ensuite de définir avec les intercommunalités les zones d’habitation à couvrir. L’horizon 2025 est un délai raisonnable pour généraliser les accès HD sur l’ensemble du Tarn.

Les investissements seront maintenus : 75 m€

Un plan pluriannuel  d’investissement avec  20 m€ annuels ; on privilégiera l’axe Albi-Castres ; pas la mise à 2X2 voies mais la chaussée sera refaite. Pour les collèges, 1 m€ sera rajouté pour celui de Castres, soit un coût total de 15, 8 m€. En 2018-2019, seront rénovés les collèges d’Alban, Lacaune, Brassac. Des tablettes numériques seront mises à disposition des collégiens. Il faudra travailler aussi sur les circuits court, le bio et une étude sera faite sur l’installation d’équipements photovoltaïques.

Le budget solidarité : le département souhaite accompagner la personne depuis la naissance et pendant les différentes étapes de sa vie. Les allocations solidarité représentent les 2/3 du budget soit entre 260 à 270 m€. Une maison départementale de l’autonomie sera créée avec un guichet unique  à destination des personnes âgées et des personnes en situation de handicap. Un pacte territorial d’insertion sera défini pour les 10 200 bénéficiaires du RSA (60 m€). De même, pour les mineurs non accompagnés passés de 60 fin 2016 à 230 actuellement, le Département est à la recherche de structures légères en lien avec le milieu associatif.

En ce qui concerne les déserts médicaux, il s’agit de travailler avec la profession. Quelques chiffres interrogent ; seulement 2% de Tarnais parmi les internes en médecine. Aux collectivités de trouver les solutions les plus adaptées, en tenant compte des besoins des jeunes praticiens : maisons médicales ou autres.

Autres projets:

Contractualiser avec les collectivités: plus de 250 projets sont soutenus par le département.

Mise en place d’une structure d’ingénierie départementale : ce sera une instance de conseil en matière d’eau, d’assainissement, d’économie d’énergie ; pour favoriser les économies d’échelle.

Maintenir les budgets jeunesse, sports, culture : cela concerne les 40 festivals tarnais annuels, le montant du chéquier collégien à passer de 80 à 100 € pour la rentrée 2018, le soutien au Conservatoire de musique et de danse. Le Département souhaite développer la pratique du sport au quotidien, notamment pour les jeunes retraités, en favorisant l’art du bien vieillir dans le Tarn.

Réflexion Tarn 2030 : il s’agit d’associer les élus, les chambres consulaires, le tissu associatif  pour définir les principaux équipements  du Département à échéance de 12 ans.

Pierre-Jean Arnaud

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *