Cinefeuille: rando Puycelsi 25/05

Gaillac : 18e festival Cinéfeuille – Rando Puycelsi

Une rando dans un des plus beaux villages de France, c’est là que furent conduits les participants du 18e festival Cinéfeuille. L’occasion de découvrir Puycelsi avec sa riche composante architecturale. Un sentier part du Conservatoire des arbres fruitiers et permet d’accéder aux remparts. L’enceinte fortifiée du XIIIe siècle laisse voir côté sud, la tour dite de la prison avec une guérite. Plusieurs meurtrières ont été aménagées dans les murs, facilitant le passage des mousquets. Après avoir laissé la Boutique qui fait aussi Relai de poste, l’on parvient à une esplanade où se trouve la mairie ;  Adeline Béa du CAUE, explique qu’un ancien château se dressait là, qui fut détruit après la  croisade contes les Albigeois ; on est sur à-pic qui surplombe la vallée de 160 mètres. La seigneurie de Puycelsi, vendue en 1180 par l’abbé d’Aurillac au comte Raymond V de Toulouse, échut au roi de France en 1229 qui la céda aux consuls de Puycelsi, Castelnau et Penne.

Une église et des maisons de pierre remarquables

L’église bâtie aux XIIIe et XIVe  siècles offre un retable remarquable datant de 1689 ; un porche a été rajouté au XIXe siècle. On trouve également des maisons anciennes en pierre avec plusieurs niveaux ; le rez-de chaussée abrite les boutiques et ateliers, tandis qu’au premier, se trouve une salle réception. A noter la présence de porte-bannes servant à déployer longs tissus et tentures lors de  fêtes patronales ou foires. Outre le tissu et le verre, l’économie de ce pays venait des cultures, de la vigne et aussi de l’exploitation du bois de la forêt de la Grésigne pour différentes utilisations : bois d’œuvre, bois de chauffage, tonneaux, fuseaux de bois pour tisser et  plus tard production de charbon.

Pierre-Jean Arnaud

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.