Europe: Vente organes foetus avortés

IMG_20150904_185053
Le Bureau de l’Assemblée du Conseil de l’Europe repousse à nouveau sa décision

Communiqué de l’ECLJ:  (Centre Européen du Droit et de la Justice)  du 8 septembre 2015

Le Bureau de l’Assemblée devrait se prononcer le 28 septembre sur la Pétition relative aux droits des enfants nés vivants lors d’avortements tardifs. Le Bureau, saisi il y a plusieurs mois de cette pétition reporte sa décision de réunion en réunion. Pourtant, la pétition continue de recevoir un soutien populaire, avec plus de 215 000 signatures à présent.

L’ECLJ souhaite vivement que le Conseil de l’Europe assume son rôle de garant des droits fondamentaux de toute personne, quelles que soient les circonstances de sa naissance.

Ces dernières semaines, des vidéos de responsables du Planning Familial américain ont révélé que cette organisation a vendu des organes et des corps complets d’enfants avortés à des sociétés de biotechnologie.

Il est probable que des faits similaires aient également lieu en Europe, où la presse a déjà révélé que des fœtus avortés servaient de combustible pour le chauffage d’hôpitaux britanniques, ou étaient vendus au Pays-Bas et en Ukraine comme ingrédients de produits cosmétiques.

C’est une raison supplémentaire pour que le Conseil de l’Europe accepte de donner suite à cette pétition et initie une enquête.

Pour soutenir cette pétition vous pouvez relayer ces informations et inviter d’autres personnes à la signer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *