Gaillac: Les Lanternes, venues d’Asie

Gaillac : le Festival des Lanternes et la protection du maire au Conseil

Le Conseil de ce mardi 24 octobre a permis de rendre hommage à Joseph Bronzini, ancien résistant, rescapé du groupe Vendôme, mort le 26 septembre dernier à l’âge de 96 ans. Le salon du Livre a accueilli  6000 visiteurs et le service d’aide aux administrés (logement, insertion sociale, aide à domicile, famille, parentalité…) a ouvert place d’Hautpoul.

Festival des Lanternes : les préparatifs ont commencé à partir du 16 octobre avec l’aide de  40 partenaires ; les équipes de montage sont à pied d’œuvre avec un chapiteau qui sert d’atelier.  La billetterie est ouverte et beaucoup de demandes de CE parviennent à la ville. Une campagne de communication et de publicité est lancée avec des spots dans les cinémas de Gaillac et de Graulhet ; l’habillage des bus est prévu ; un partenariat radio est lancé avec RMC  avec aussi 100%. Un partenariat presse est passé avec la Dépêche du Midi avec parution sur 15 départements, tirés à part, éditions dans les magazines. Ce plan concerne aussi le web marketing avec  50 sites ; à Toulouse, l’habillage de la gare Matabiau est prévu et les partenaires Bleu citron, Leclerc, Cultura et Auchan sont mobilisés. Le budget de l’opération prévoit 715,6 k€ de recettes dont 200 k€ de subventions, 350,6 k€ de partenariats privés et 165 k€ de billetterie. Les principales dépenses  concernent la logistique et les matériaux y compris transports pour  212 k€, 238,7 k€ pour la com et la billetterie, 185,9 k€ pour l’administratif  plus  divers et 79 k€ pour la sécurité.

Concernant la protection fonctionnelle du maire, comme suite à un compromis avec le journal La Dépêche du Midi, il est proposé de ne pas diligenter de poursuites contre l’auteur de l’article paru le 16 septembre 2017, Patrick Guerrier, mais de maintenir par contre la citation directe à l’encontre du Canard Enchaîné en raison de son article du 4 octobre 2017, contenant des allégations mensongères. A une question de l’opposition, il est répondu qu’il est recherché un apaisement de cette situation conflictuelle ; tous les déplacements incriminés ont fait l’objet de délibérations soit au niveau de la ville, soit au niveau de l’agglo. La délibération est adoptée avec 5 votes de l’opposition et 2 abstentions.

Le conseil s’achève par le vote unanime d’une motion sur l’impact négatif de la baisse des loyers et des APL sur la politique du logement et notamment  sur Tarn Habitat. Cette baisse des  recettes entraînera un désengagement de 15 millions d’euros sur les investissements 2018 de Tarn Habitat, avec la remise en cause du programme du Lentajou.

Pierre-Jean Arnaud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *