Graulhet: changement de chef pompiers

commdt Mercier pompiers 3 juin 2015 036 commdt Mercier pompiers 3 juin 2015 032 commdt Mercier pompiers 3 juin 2015 029 commdt Mercier pompiers 3 juin 2015 026 commdt Mercier pompiers 3 juin 2015 025 commdt Mercier pompiers 3 juin 2015 022 commdt Mercier pompiers 3 juin 2015 019 commdt Mercier pompiers 3 juin 2015 017 commdt Mercier pompiers 3 juin 2015 015 commdt Mercier pompiers 3 juin 2015 013 commdt Mercier pompiers 3 juin 2015 009 commdt Mercier pompiers 3 juin 2015 003

légende  photo: de g à dr.: lieutenant Alibert (prenant), comdt Mercier (cédant), comdt Fernandez (précédent)

Graulhet: changement de chef à la tête du centre de secours

C’est ce mercredi 3 juin en fin de journée à la caserne des pompiers de Graulhet que le commandant  Christian Mercier a cédé son bâton de commandement du centre de secours au lieutenant Jean-François Alibert, devant un parterre de personnalités locales, des autorités civiles et de gendarmerie, dont le colonel Dulaud chef du SDIS 81, le directeur du SDIS Michel Benoit, Yves Mathis sous-préfet directeur de cabinet du préfet du Tarn, Claude Fita, maire de Graulhet, le binôme des nouveaux conseillers départementaux, Florence Belou et Bernard Bacabe.

Le commandant Mercier: 49 ans de services

Christian Mercier a eu l’occasion dans son discours de remerciement d’évoquer à la fois le passé et l’avenir. Passant en revue son cursus depuis son entrée en 1966 à Albi comme sapeur-pompier volontaire jusqu’à sa nomination à Graulhet en tant que chef de centre en 2008. Après 49 ans passés dans cette activité de solidarité et de sécurité, il s’est dit prêt à reprendre du service en tant que retraité mais avec  des engagements familiaux nouveaux, des engagements politiques et des engagements en tant que secrétaire de l’amicale des Pompiers de Lavaur.

Jean-François Alibert n’est pas un inconnu à Graulhet

Jean-François Alibert n’est pas un inconnu à Graulhet; il y a déjà exercé en 1998; il est défini comme quelqu’un de très professionnel et de proche de ses hommes. Il assurera le déménagement du centre de secours à son nouvel emplacement.

Des échéances prochaines et un appel au recrutement

Le prochain rendez-vous est fixé à la réception de la nouvelle caserne de pompiers dans la première quinzaine de juillet. Le déménagement avec le transfert du personnel et du matériel interviendra fin août, début septembre. Quant à l’inauguration de la nouvelle caserne, elle est dores et déjà programmée le 17 octobre 2015. Représentant de l’Etat, Yves Mathis, directeur de cabinet de la préfecture, a attiré l’attention sur la nécessité de recruter des jeunes volontaires en atteignant le nombre de 200 000 au plan national à l’horizon 2017 ; en effet sur les quelques 250 000 pompiers actuellement en service, 193 000 sont des volontaires. D’après le ministère de l’Intérieur, dans sa campagne lancée le 13 juin 2014, « il s’agit de toucher des personnes déjà engagées dans la vie active et qui ont la volonté de donner de leur temps pour les autres mais qui n’auraient pas immédiatement pensé au volontariat chez les sapeurs-pompiers. Une priorité est donnée aux 30-45 ans vivant dans les territoires ruraux et périurbains. Les femmes constituent aussi une cible privilégiée pour élargir le ’vivier’ des volontaires ».

UnUn label « Employeur Partenaire des sapeurs-pompiers du Tarn » décerné le 4 juin
Un label «Employeur Partenaire des sapeurs-pompiers du Tarn» a été remis le 4 juin à l’occasion d’une cérémonie au sein du SDIS 81 pour mettre en valeur la coopération citoyenne des entreprises qui facilitent la mise à disposition de leurs employés pour les fonctions de sapeurs-pompiers volontaires. Le site de la préfecture le précise : « Il s’agit là d’un engagement fort de leur part et il est important que ce geste citoyen soit reconnu. Actuellement, le nombre de conventions de disponibilités concerne 200 sapeurs-pompiers volontaires pour 77 employeurs dans le Tarn ». 

Pierre-Jean Arnaud-4 juin 2015- 12h- modifié le 8 juin 2015-9h45

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *