Graulhet: Pierre de Rouck le lanceur

IMG_20150904_183143          vend 4 sep 2015 stade Pelissou et jardin du cure 002

Photos: PJA: Le dossard des championnats du monde à Lyon; Pierre de Rouck à l’aire des lancers sur le terrain d’entraînement du stade Pélissou

Graulhet : Pierre de Rouck, un lanceur dans l’âme
A 73 ans et graulhétois depuis 2 ans et demi, Pierre de Rouck continue d’arpenter les terrains de sports et les pistes d’athlétisme. Pour lui, la barrière de l’âge ne semble pas être un problème.
Il vient de participer aux récents championnats du monde à Lyon:
Nous le rencontrons au stade Pélissou sur le terrain d’entraînement près de l’aire des lancers dont le filet de protection doit être bientôt changé. Membre de la section athlé du SCG, c’est un homme motivé qui a repris le chemin des stades après des dizaines d’années d’interruption. « J’ai constaté qu’après avoir fait de la musculation ; j’ai augmenté ma VO2 max, je suis passé de 120 à 150 watts », confie le septuagénaire toujours fringant.
Cet adepte du pentathlon des lanceurs ou du pentalancer (marteau, poids, disque, javelot, marteau lourd) qui habitait à côté d’Aubagne, a établi ses pénates dans la cité mégissière : « Je suis venu au club pour entraîner les jeunes et j’ai pris une licence. Cette année, j’ai participé aux championnats indoor à Nantes où j’ai terminé 2ème du poids soit vice-champion de France, puis aux championnats de France à Obernai où j’ai fini 4ème au marteau, 4ème au javelot, et 6e au poids. Lors des récents championnats du monde d’athlétisme des vétérans à Lyon, j’ai été classé 17ème de ma catégorie -les masters 70-74 ans-, mais j’étais souffrant. »
Des projets pour le club : un meeting en avril prochain
Le club a en projet pour avril 2016, d’organiser un meeting régional voire interrégional des lancers à Graulhet, dans le but d’attirer du public et des jeunes athlètes.
Dans la lignée des prestigieux anciens : Les mousquetaires des lancers français
Pierre de Rouck se souvient du temps de ses débuts dans la compétition : « J’ai terminé 2ème aux championnats de France cadets en 1959 à 17 ans et 2ème aux championnats universitaires à Charléty. ». Cette époque a particulièrement marqué le jeune athlète qu’il était : « Nous concourions au stade Charléty à Paris et quelquefois, nous allions à Colombes. » Il se rappelle les années 60 et toute une génération de lanceurs prestigieux : Pierre Alard au disque, Pierre Colnard au poids, Guy Husson (né en 1931) au marteau et Michel Macquet au javelot formaient alors le quatuor des mousquetaires des lancers français. Parmi les athlètes de demi-fond, il a vu courir Michel Bernard et Michel Jazy ; dans les épreuves de sprint, Marcel Duriez sur 110 m haies, et le quatuor Jocelyn Delecour, Claude Piquemal, Paul Genevay, Bernard Laidebeur, 3èmes aux JO de Tokyo en 1964 en 39’3’’. Chez les femmes, on peut aisément citer aussi Maryvonne Dupureur et son hégémonie sur les courses du 400 et du 800 m. Aux derniers championnats du monde de Lyon, il a retrouvé Guy Husson, porte-drapeau de l’équipe de France et exemple de longévité puisqu’il participait dans la catégorie des 80 ans au lancer du marteau.

vend 4 sep 2015 stade Pelissou et jardin du cure 006     vend 4 sep 2015 stade Pelissou et jardin du cure 003

La reprise de la section athlé : une piste à rénover ?
Du côté du stade principal, au pied des tribunes, Gérard Navalès accompagne avec les entraîneurs du club la reprise des activités au club d’athlétisme au stade Pélissou. Les jeunes sportifs sont toujours aussi motivés ; mais s’entraîneront-ils dans de bonnes conditions ? Les entraîneurs espèrent que les équipements seront à la hauteur des souhaits des athlètes et de leurs performances. Pourquoi pas une vraie piste d’athlétisme sur ce beau stade Marcel Pélissou ? Bon, nous ne sommes ni Albi avec l’ECLA, ni Castres, mais quand même. Il n’est pas interdit de rêver.
Pierre-Jean Arnaud- 7 septembre 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *