Hissez Haut pour Hugues Aufray

Hugues Aufray 8 juil 2015 Albi 004 Hugues Aufray 8 juil 2015 Albi 009 Hugues Aufray 8 juil 2015 Albi 015 Hugues Aufray 8 juil 2015 Albi 018 Hugues Aufray 8 juil 2015 Albi 036 Hugues Aufray 8 juil 2015 Albi 038 Hugues Aufray 8 juil 2015 Albi 046 Hugues Aufray 8 juil 2015 Albi 049

Hissez Haut: Très bon succès pour Hugues Aufray

Le navire amiral des Cordeliers a hissé la grand-voile ce mercredi 8 juillet à l’occasion du concert d’Hugues Aufray dans le cadre du festival Pause Guitare. Le concert a été un grand succès. Les spectateurs ont accueilli ce jeune homme né en 1929 qui a donné ses chansons-phares. La salle a repris en choeur les tubes qui ont marqué toute une génération et au-delà: Céline, Stewball, Le petit âne gris.

Un passage joyeux du groupe Les Tireux de Roches

Un passage joyeux de ce groupe québécois qui chante des airs qui rappellent le folklore canadien avec la référence à l’histoire des grapheurs, qui tracent la route dans la grande forêt du Nord américain.

Irma, une voix superbe et un sound super-entraînant

Ce qui frappe tout d’abord, c’est ce son tiré de la sound machine d’irma, cette jeune chanteuse qui a été remarquée après plusieurs vidéos sur Internet: guitare et clavier électronique; un son bien particulier. Au-delà de son tube I know, une mention toute particulière pour cette chanson donnée en primeur,  dont elle nous dit que seuls les quatre murs de sa chambre l’ont entendue: une voix soutenue par une ostinato qui soutient la mélodie pendant que sa voix déroule des accents à la fois entraînants et mélancoliques. Un son ultramarin et très prenant!

Un passage marquant à Sorèze sous le signe du cheval

Place ensuite à Hugues Aufray, qui a rappelé son passage dans le Tarn, à Valence d’Albigeois et aussi à Sorèze durant la période où il était scolarisé a l’abbaye-école.  N’ayant pas suivi les cours de l’école maternelle et primaire, il est entré à l’école de Sorèze, où la pratique du sport et notamment du sport équestre, était aussi importante que l’apprentissage des matières scolaires proprement dites. Hugues Aufray avoue que le cheval lui a permis de s’intégrer dans cette école prestigieuse, dont il souhaiterait revoir rouvrir les portes.

Un chanteur au-delà des modes

Ses chansons sont tellement connues qu’il suffit d’entendre les premiers accords pour les reprendre en choeur. Après avoir installé l’ambiance avec des airs de Bob Dylan et  de country, Hugues Aufray a enchaîné les tubes depuis Dès que le printemps revient, jusqu’ au Port de Tacoma.

Il promet de revenir dès octobre…

Pour achever sur l’incontournable Santiano… qui a fait vibrer les cordages de la grande salle des Cordeliers. Un vrai bonheur pour les auditeurs de toutes générations venus passer un grand moment d’émotion familiale et chaleureuse. Hugues a promis de revenir dès octobre à Sorèze, pour des publics plus confidentiels. Ensuite « l’année prochaine si Dieu le veut, pour un concert plus long ».

Pierre-Jean Arnaud- 9 juillet 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *