J.Paul II et Antone Vitez au théâtre

Albi : Jean-Paul II, Antoine Vitez : écho d’un dialogue rebondissant

C’est à une représentation exceptionnelle à laquelle les Tarnais ont pu assister ce vendredi 7 en l’église Saint-Jean-Baptiste-de-Rayssac. La pièce présentée reposait sur la rencontre historique qui eut lieu entre le pape Jean Paul II et le metteur en scène Antoine Vitez en juillet 1988 dans les jardins du palais de Castel-Gandolfo. La troupe de la Comédie-Française y donnait le « Mystère de la Charité de Jeanne d’Arc » de Charles Péguy. Ce fut l’occasion d’un étonnant dialogue sur des sujets divers : théâtre, pouvoir, communisme, science, Eglise. Cet échange fut enregistré, retranscrit et enrichi par le journaliste lyonnais, Jean-Philipe Mestre. Dans ce lieu de liturgie, le jeu des acteurs dirigé par  Pascal Vitiello fut remarquable : autant Bernard Lanneau dans le rôle de Jean Paul II que Michel Bompoil dans celui du bouillonnant Antoine Vitez, ont servi avec talent le dialogue toujours vivant et rebondissant de l’auteur, faisant ressortir la saveur et la pertinence des propos tenus il y a 30 ans.

Des répliques qui résonnent comme  des aphorismes

Voici quelques exemples de ces répliques captivantes restées dans nos mémoires : « -JP II- L’ acteur est comme le lit d’un torrent qui s’appelle l’homme -A. V.  -Et il donne cours au fleuve de l’art dramatique. -A.V. Le Vatican est-il pauvre ? JP II  -Il est riche de  sa mission et trop pauvre dans ses transactions avec le mal. A.V.-  Ne doutez-vous donc jamais ? JP II -je doute de moi souvent, jamais de ma tâche. Les poètes ont souvent une longueur d’avance sur les philosophes et deux sur les mathématiciens. -A.V.-Comment dois-je vous appeler ? JP II : -Les gens m’appellent saint Père mais les titres sont de pure convention dans ce monde et inutiles dans l’autre. La sainteté des papes est d’abord l’aile sous laquelle peut s’abriter la communauté des croyants. A.V. -Si l’on en juge par la majesté des bâtiments romains, cette aile ne manque pas de poids. Mais une aile de marbre peut-elle encore voler ? JP II-La pensée soulève des poids plus lourds que la pierre, plus lourds même que le marbre inspiré de Michel-Ange ».

Pierre-Jean Arnaud

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *