Mazamet: la centrale de la Resse

Mazamet : Mise en route de la centrale hydro-électrique de la Resse

En présence des élus, des représentants de l’administration, de l’entreprise exploitante, Olivier Fabre a présidé à la mise en route de la centrale hydro-électrique de la Resse ce mercredi 10 juin ; cette source d’énergie est proche de la Passerelle qui surplombe la rivière et elle permet de fournir de l’électricité à la ville tout en préservant la biodiversité. C’est un projet d’un montant de 1,8 m€.

Une production équivalente à 600 personnes

 Pascal Souvielle est opérateur manageur au sein de la société Valemo, groupe Valorem ; il a la responsabilité opérationnelle de 3 parcs d’éoliens et de deux centrales hydroélectriques. C’est lui qui est en charge de la mise en route de la micro-centrale électrique de la Resse, implantée en bordure de l’Arnette. Toute la semaine est consacrée à la réception des éléments de cette usine hydro-électrique, notamment la phase de validation par les automaticiens des paramètres électriques, informatiques, de sécurité, systèmes d’alarme, inhérents à l’installation. Le raccordement au réseau électrique d’Enedis est maintenant effectif. « La centrale hydroélectrique de La Resse a un débit d’équipement de 3m3/s et une chute nette de 11,7 m permettant l’installation d’une turbine Kaplan d’une puissance de 300 kW ». Le dispositif permet d’alimenter l’équivalent de 200 foyers, soit environ 600 personnes.

Une centrale en prise directe dans l’Arnette.

La centrale capte son eau dans l’Arnette avec une structure à deux éléments : une vanne télécommandée permet l’admission de l’eau, qui grâce à un dégrilleur, filtre branches, feuilles ;  parallèlement, une passe à plusieurs paliers permet la montaison et la dévalaison des poissons ; cette passe à poissons assure ainsi la libre circulation de la faune piscicole et donc la continuité écologique du cours d’eau en cas de travaux d’aménagement  ou de baisse du niveau de l’eau. La conduite forcée invisible prend son eau dans un bassin de rétention et l’achemine jusqu’à la turbine couplée à un générateur d’électricité. L’énergie mécanique procurée par la turbine est transformée en énergie électrique par le générateur.  Si le débit de l’Arnette est trop faible, période de bas étiage, la centrale est alors arrêtée. Il faut indiquer que toute la partie  génie civil et terrassement a été effectuée par une entreprise locale Bousquet BTP.

Pierre-Jean Arnaud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *