ND d’Orient: concert tout feu tout flamme

ND d Orient 3 aout 2014 070ND d Orient 3 aout 2014 022 ND d Orient 3 aout 2014 031ND d Orient 3 aout 2014 042 ND d Orient 3 aout 2014 045 ND d Orient 3 aout 2014 073 ND d Orient 3 aout 2014 076 ND d Orient 3 aout 2014 083

Concert à ND d’Orient : Une 2ème édition tout feu tout flamme

Après un bel orage la veille, le soleil avait fait sa réapparition sur l’abbaye de Notre-Dame d’Orient et des maisons d’alentour. Une atmosphère estivale et familiale pour ce concert donné en ce 1er dimanche d’août sous l’égide des amis de Notre-Dame d’Orient. André Pagès est intarissable sur ND d’Orient et sur l’histoire de l’abbaye.

Petit historique sur ND d’Orient

Ancien professeur au Bon Sauveur, il dévoile pour les visiteurs les secrets de l’abbaye en montrant la croix vabraise érigée dans le jardin du cloitre de ND d’Orient : «  C’est en 1317 que fut créé l’évêché de Vabres l’abbaye par le pape Jean XXII ». Le diocèse de Rodez étant trop vaste, a donc été morcelé. Quant à l’abbaye de ND d’Orient, l’ancienne commanderie du temple de Montels, puis des chevaliers de St Jean de Jérusalem,  fut donnée aux franciscains qui s’y établirent en 1615. Son nom viendrait non du point cardinal Orient comme on pourrait de prime abord le croire,  mais de l’ancien occitan auriens, issu du latin auris -oreille – ; c’est Notre Dame d’Aurient, Notre Dame qui écoute. L’édifice actuel fut achevé en 1675. Apres cette occupation masculine et les troubles révolutionnaires, l’abbaye passa en 1825 à des moniales, les bénédictines du Saint Sacrement qui ont ajouté à la règle de St Benoît, « ora et labora », une 3ème disposition, l’adoration eucharistique. Malgré leur petit nombre, elles maintiennent encore la flamme de cette présence rayonnante de l’Eucharistie dans toute la vallée du Rance.

La formule du cadran solaire

Pour les amateurs de curiosités, le cadran solaire arbore une formule quelque peu défraîchie sur le côté de la chapelle des Bénédictines ; on peut y lire : «  Le soleil fait du jour des heures quand il luit ; mais dans son occident, il nous donne la nuit. »

La chorale du Bout du Pont : une ode à la paix et des airs familiers

Avec un programme familial et abordable, composée pour deux tiers de femmes et d’un tiers d’hommes, la chorale du Bout de Pont de Plaisance nous a présenté un petit éventail de chants sacrés et profanes où transparaît la proximité de l’humain et la bienveillance du Créateur. Qui n’a pas eu des fourmis dans les jambes en entendant les notes sautillantes du « Châtaigner » de Jean Ferrat ou entonné l’Alleluia remis en vigueur récemment par les Prêtres. Le tout avec un final commun avec les deux instrumentistes pour une Hymne à la joie susurré par de nombreux participants. Que soient remerciés la chef de chœur Yvonne Crayssac, de Béziers  et Lydia Le Henant au clavier, qui nous vient de Caen.

Fabien et Laurent : une virtuosité impressionnante

La deuxième partie du concert était l’occasion de retrouver nos deux compères de l’an dernier, Fabien Fonteneau  à l’orgue et Laurent Jammes à la trompette. Ils débutaient avec un extrait de l’opéra «  les Indes Galantes » de Jean-Philippe Rameau. Ce fils d’organiste, organiste lui-même, a écrit un traité d’harmonie et aussi plusieurs opéras  dont les Indes Galantes. Son génie musical éclate dans ce morceau très enlevé et dansant interprété avec souplesse et délié par Laurent et Fabien. Après le très classique Adagio d’Albinoni, un morceau de bravoure la Sonate pour trompette en ré majeur de Georg Philipp Telemann. la notoriété de ce compositeur baroque prolifique, un peu méconnu aujourd’hui, avait éclipsé en son temps celle du grand Jean-Sébastien Bach. Ce dernier qui est maintenant très largement joué en concert ou en liturgie. Pourtant Telemann a ses adeptes qui lui trouvent une musique moins « savante » que celle de Bach mais extrêmement vivante et tout aussi attachante. Cette sonate met à l’épreuve la dextérité à l’état pur ; elle a été l’occasion de déployer une virtuosité impressionnante pour notre trompettiste Laurent Jammes surtout dans le 3èeme  mouvement. Avec la sonate pour orgue de Jean-Baptiste Pergolèse, c’est le retour à une musique douce et souriante pour l’auteur du fameux Stabat Mater, mort prématurément à l’âge de 26 ans. Restant dans une tonalité assez douce, voici le Panis angelicus  de César Franck dans une version instrumentale, qui nous a permis de participer au banquet céleste de façon anticipée. Pour clôturer le concert, de nouveau Telemann avec trois petites sonates. Mais pas tout à fait la fin, puisque nos deux artistes ovationnés ont délivré un morceau en guise de dessert musical : la marche triomphale d’Aïda. Un grand moment d’émotion et de partage qui s’est achevé par le chant proposé par les sœurs, l’Ave Maria, repris en chœur par le public.

Les rendez-vous de l’abbaye

L’association des amis de Notre-Dame d’Orient proposait  pour terminer sous forme conviviale, un  apéritif avec fouaces de l’Aveyron et vin blanc du Tarn pour la plus grande joie  des artistes et de leur famille, tout heureux d’échanger après ce très beau concert, sous les rayons caressants et lumineux d’un soleil vespéral.

Prochains rendez-vous de l’abbaye de Notre-Dame d’Orient et des environs :

Le pèlerinage annuel à ND d’Orient  le 5ème dimanche de Pâques

Visite de l’abbaye ND d’Orient ; l’été  tous les lundis avec André Pagès

Le pèlerinage annuel à saint Sernin de Rance : lundi de Pentecôte

Jeudi 14 Août 2014 : 3è étape du pèlerinage des Marcheurs pèlerins St Pierre de Fronze  mardi 12 août a ND de Roquecézière samedi 16 aout 2014. Etape  St Pierre de Trivisy- Notre ; Dame d’Orient (29,2 kms) ; 18 h 15 : Messe au Monastère des Bénédictines de N.D. d’Orient.

Festival de Vabres l’abbaye :  du 15 au 23 aout

Samedi 13 septembre : portes ouvertes au Monastère

Samedi 20 septembre : quine de l’association à Pousthomy.

Concert ND d’ORIENT  le 3 aout 2014 à 17h

1ère partie : chorale au bout du pont de Plaisance, chants profanes et sacrés

1 – Eglise aux cent mille visages –  ( Akepsimas)

2 – Tu es ma lumière –  ( Margot Leber)

3 – Le châtaignier  – ( Jean Ferrat)

4 – Alleluia  – ( Cohen)

5 – La paix sur Terre  – ( Pierre Delanoe)

6 – Une pointe d’accent – ( André Roques)

7 – Le vent de l’espoir – (Les Prêtres)

8 – Santa Maria de la mer( Mireille Matthieu) -en bis.

2ème partie : pièces orgue et trompette avec Laurent Jammes et Fabien Fonteneau

1-Les Indes Galantes –Jean Philippe Rameau

2-Adagio d’albinoni

3-Sonate pour trompette en ré majeur de Georg Philipp Telemann

4-Sonate pour orgue de Jean Baptiste Pergolèse

5-Panis angelicus de César Franck

6- Trois marches héroïques de Georg Philipp Telemann : l’Arment, l’Espérance, la Majesté

7-La marche triomphale d’Aïda de Giuseppe Verdi – en bis.

Pierre-Jean Arnaud – 8 août 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *