Réalmont: Collège L. Paulin 18/5

Réalmont : Le collège fin prêt pour la reprise du 18 mai

Le président Christophe Ramond était ce mardi matin 12 mai sur le site du collège Louisa Paulin de Réalmont en compagnie de Guy Malaterre, des conseillers départementaux Françoise Bardou et Eric Pujol, du maire Henri Viaules, le principal Dominique Baloup conduisant la visite des locaux. Le président du Tarn n’est pas venu les mains vides ; il apportait un carton de 500 masques.  Christophe Ramond, soulignant l’investissement du principal, a rappelé l’exigence des préconisations sanitaires s’appliquant aux équipes pédagogiques, aux personnels départementaux (entretien et restauration) et aux élèves. Ceci est de nature à rassurer les parents sur les conditions d’accueil de leurs enfants.  Dominique Baloup a réuni ses troupes le 4 mai ; le protocole sanitaire a été mis en ligne sur le site internet du collège dès le 6 mai. La semaine dernière a vu une remise à niveau des locaux pour permettre d’assurer la rentrée dans les meilleures conditions. Les enseignants ont accepté d’aller au-delà de leur activité pédagogique pour assurer des tâches sanitaires et d’entretien. Un sondage réalisé prévoit une rentrée prévisionnelle des 50% des collégiens.

Les contraintes de locaux et des sens uniques de circulation

Les locaux ont été aménagés et pensés en fonction des  contraintes sanitaires du COVID-19 : la salle de la cantine avec un sens inique de circulation, la salle de confinement où se tiendra l’infirmière rattachée à l’établissement, une salle des professeurs inédite installée dans un espace ouvert à l’étage, des classes limitées à 15 places et nettoyées après chaque cours, une cour de récréation zonée.

La cantine aussi

Il faut dire que l’organisation de la cantine est déjà bien fixée sur une plage allant de 11h30 à 13h30 ; elle permettra d’accueillir entre 35 à 40 élèves en trois services successifs de 45 minutes, sur un menu unique comportant une entrée, un plat, un dessert ; le 1er menu est déjà fixé avec salade en entrée, escalope panée et haricots verts.

92 enfants ont disparu des écrans radars

Sur un total de 420 élèves, « 92 enfants ont disparu des écrans radars », c’est-à-dire qu’ils n’ont pas eu de contact avec leur professeur principal ; cela ne veut pas de qu’ils n’aient pas eu d’échange avec tel ou tel de leur professeur », tient à préciser, Dominique Baloup, dont ce sera la dernière « rentrée » ; ce dynamique principal intègrera le corps des retraités. Une perspective qui semble lui agréer.

Pierre-Jean Arnaud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *