Tarn: Chrétiens d’Orient 28 et 29/5

conf p samer chretiens orient 28 mai 2016 rabastens

CONFÉRENCE :« Les chrétiens en Orient, entre calvaire et espérance »
par le P. Samer NASSIF (Aide à l’Eglise en Détresse)

Dates et horaires : Samedi 28 mai 20:30
Lieu : Rabastens : Centre paroissial, 5 rue de Toulouse Lautrec

Samedi 28 et dimanche 29 mai, le père Samer Nassif, prêtre libanais au service de l’Aide à l’Eglise en Détresse (AED) sera présent sur le secteur paroissial de Saint-Sulpice Rabastens. Il assurera la prédication à Mézens, à Salvagnac et à Saint-Sulpice. Le samedi soir, à 20h30, à Rabastens, il donnera une conférence sur le thème suivant : « Les chrétiens en Orient, entre calvaire et espérance ». L’AED a principalement 3 missions : 1) Informer sur la situation des chrétiens et sur l’état de la liberté religieuse dans le monde. 2) Prier pour les chrétiens qui souffrent. 3) Partager c’est-à-dire soutenir financièrement des projets en lien avec l’Église locale.

Aujourd’hui, on estime que 75% des victimes de la persécution pour motifs religieux sont des chrétiens et que 200 millions de chrétiens ne peuvent pas vivre leur foi librement. Nous avons la chance dans notre pays de bénéficier de la liberté religieuse, d’user de ce droit fondamental, inhérent à la personne humaine. Hélas, ce n’est pas le cas de beaucoup de chrétiens à travers le monde. Actuellement, sur presque tous les continents, des hommes, des femmes, des enfants payent d’un trop lourd tribut leur appartenance au Christ. En Syrie et en Irak, l’Etat Islamique a contraint des centaines de milliers de personnes à fuir leurs maisons, leurs villages. Les médias ne parlent que trop peu de ces événements douloureux pour nos frères chrétiens d’Orient. Le père Samer Nassif nous donnera des informations précises pour nous sensibiliser à la situation de ces chrétiens pris « en étau entre l’Occident d’une part et l’Islam de l’autre ». Un documentaire diffusé sur Arte, le 17 mai dernier, se posait la question de « La fin des chrétiens d’Orient ? ». Au début du XXe siècle, un habitant du Moyen-Orient sur quatre était chrétien. Aujourd’hui, ils sont largement minoritaires (11 millions parmi 320 millions de musulmans). Tous les ans, des milliers sont massacrés dans une indifférence désolante.

Dans quelques jours, nous accueillerons sur notre paroisse des réfugiés qui ont fui la guerre en Irak. Un comité de paroissiens s’est constitué pour organiser cet accueil dans les meilleures conditions possibles. Mais ils auront besoin du concours de nombreuses bonnes volontés. Nous n’avons pas voulu rester sourds aux appels du pape François qui a incité chaque paroisse d’Europe à faire quelque chose en faveur des réfugiés.

P. Sébastien Diancoff

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *