Tarn: naturalisation de 45 habitants

Albi naturalisations 22 janvier 2015 002 Albi naturalisations 22 janvier 2015 005 Albi naturalisations 22 janvier 2015 042

Tarn : Naturalisation – l’appartenance exigeante à une même communauté nationale

Ce jeudi 22 janvier, les salons aux lambris dorés de la République se sont ouverts pour une cérémonie de naturalisation au sein de la préfecture du Tarn. Celle-ci a pris un aspect plus solennel que les précédentes en raison des événements tragiques ayant secoué le pays dans cette première décade de janvier. Outre le préfet Thierry Gentilhomme, on notait la présence du directeur de cabinet Yves Mathis, de Stéphanie Guiraud-Chaumeil, maire d’Albi et de plusieurs autres personnalités. Le préfet insistait sur  la laïcité, l’appartenance à la communauté nationale et l’adhésion exigeante à la devise de la République : ’Liberté, égalité, fraternité’. »

Deux types de naturalisation : La naturalisation par mariage et la naturalisation par décret

Parmi les nouveaux naturalisés, 16 ont obtenu la nationalité française par mariage  et  30 l’ont obtenue après décret du 22 janvier 2015. Sur les 16 premiers, 11 sont africains dont 6 maghrébins, 2 sont européens et 3 des autres parties du monde. Sur les 30 naturalisés par décret, on compte 7 européens, 17 africains dont 8 marocains et 6  autres diverses parties du monde.

Les nouveaux français témoignent :

Azzam Faour : Libanais de naissance et français d’adoption 

Le parcours d’Azzam Faour est emblématique. Déjà francophile de par son pays de naissance le Liban, Azzam après une maîtrise en chimie dans son pays, est venu continuer ses études supérieures en France. Il évoque la chance de cette venue en France : « J’ai pu accéder à mes rêves en faisant des études supérieures. Docteur en chimie organique, je suis enseignant chercheur à l’Université Paul Sabathier. Merci à la France pour l’instant un pays idéal. »

Autre témoignage intéressant, celui de Steve Jackson : « Comment remercier? »

Venu en 1979 dans le cadre de ses études ; Steve Jackson, dont la haute silhouette est bien connue des Albigeois, épouse une albigeoise en 1980. Actuellement il donne des cours d’anglais à la CCI et à l’université Champollion. Il s’est investi dans la vie locale et municipale, à tel point qu’il était le 1er étranger à occuper un poste au conseil municipal en 2008. Il est aussi délégué à la sécurité publique de la ligue de cyclotourisme de Midi-Pyrénées et préside l’association « Tous à vélo ». Steve Jackson a confié,  la voix chargée d’émotion : « Après mon séjour durant mes études à Albi, je me suis installé dans cette ville ; j’y suis revenu en vélo.  Comment remercier après tout ce que j’ai reçu, après tout cet accueil de la part des albigeois? J’ai pensé qu’une des réponses était dans le bénévolat. On se retrouve conseiller municipal, sans trop savoir pourquoi. Albi est une belle ville. Merci pour tout. »

Un couple de canadiens : « Nous avons adopté le Tarn »

Jacques et Jocelyne sont arrivés du  Québec ayant un coup de cœur pour les contreforts de la vallée de l’Agout. Ces deux jeunes retraités qui habitent depuis 4 ans à Teyssode et y ont acheté une maison, témoignent : « Nous n’avons pas souhaité nous établir sur le littoral par endroits trop abîmé ; à la mer nous préférons le Tarn, nous aimons beaucoup le jardinage et les beaux paysages. »

Pierre-Jean Arnaud- 26 janvier 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *