Tarn: visite C.Delga sté INFACO (3)

Carole Delga visite Infaco 29 avr 2016 (1) Carole Delga visite Infaco 29 avr 2016 (2) Carole Delga visite Infaco 29 avr 2016 (4) Carole Delga visite Infaco 29 avr 2016 (6) Carole Delga visite Infaco 29 avr 2016 (8) Carole Delga visite Infaco 29 avr 2016 (10) Carole Delga visite Infaco 29 avr 2016 (12) Carole Delga visite Infaco 29 avr 2016 (13) Carole Delga visite Infaco 29 avr 2016 (14) Carole Delga visite Infaco 29 avr 2016 (17) Carole Delga visite Infaco 29 avr 2016 (21) Carole Delga visite Infaco 29 avr 2016 (22) Carole Delga visite Infaco 29 avr 2016 (23) Carole Delga visite Infaco 29 avr 2016 (24) Carole Delga visite Infaco 29 avr 2016 (25) Carole Delga visite Infaco 29 avr 2016 (30)

La Société INFACO : une entreprise efficace au cœur du vignoble gaillacois
Le périple de Carole Delga s’est terminé à Cahuzac-sur-Vère par la visite de la Société Infaco en cette fin de journée de vendredi 29 avril, alors que le soleil réchauffait les collines environnantes, sur un terroir propice aux vignobles gaillacois.
Dans son écrin de verdure, une PME familiale qui mise sur la proximité et la technicité
Infaco affiche malgré la stagnation économique, une belle santé. Une santé qui s’appuie sur un logique de proximité dans sa gestion. « Ici, ce n’est pas comme à Toulouse, on se connaît tous. » explique Davy Delmas, fils du créateur d’Infaco, 20 ans de présence dans l’entreprise et qui a commencé à travailler à l âge de 16 ans. Cette PME mise aussi sur sa technicité.
Un peu d’histoire : l’invention de Daniel Delmas libère le viticulteur
On sait que la taille de la vigne qui s’effectue très souvent dans des conditions météo difficiles met souvent les organismes à rude épreuve ; le bras du vigneron est fortement sollicité dans ce geste mille fois répété dans cette période hivernale. Daniel Delmas a ce coup de génie de délivrer le viticulteur de la crampe qui le saisit en taillant de façon continue les sarments de vigne à la seule force de son seul poignet. En effet, il invente en 1984 le premier sécateur électrique au monde : l’ELECTROCOUP et crée la société Infaco. Pour cette invention, Il reçoit au salon SITEVI de 1985 à Montpellier la palme d’or de l’innovation. C’est aussitôt le succès commercial avec 500 sécateurs vendus pendant seulement les 3 jours de ce salon.
Avec l’innovation et une forte composante R et D, la passion est un facteur-clé de succès
Infaco a une forte composante R. et D. avec un bureau d’études performant et qui maintient un niveau technologique élevé. Elle a donc décidé de dédier un bâtiment entier à la recherche et au développement ainsi qu’à la qualité. Un système d’information particulièrement élaboré permet de gérer les pièces détachées et de déceler rapidement celles qui présenteraient le moins de fiabilité. Cela permet à Infaco de créer une gamme d’outils robustes et durables. C’est ainsi que le dernier-né, sécateur électronique ELECTROCOUP F3015, aura nécessité 6 ans de recherche et de tests pour arriver à un produit de fiabilité et de qualité reconnues. Tout ce processus de recherche et de fabrication est sous-tendu par une véritable passion qui anime les différents acteurs de l’entreprise. Concepteurs, ingénieurs, contrôleurs qualité, ouvriers, employés, tous concourent au même but partagé par les dirigeants : avoir les meilleurs produits pour « satisfaire le client utilisateur », ce qui est la devise d’Infaco.
Un volet international indispensable à la croissance : 60% à l’exportation
Infaco déploie toute son énergie pour fidéliser ses clients professionnels de la viticulture, de l’oléiculture, de l’arboriculture et des espaces verts. « En plus de 30 ans, INFACO a conçu, fabriqué et commercialisé plus de 250 000 sécateurs, le F3015 étant la 8ème génération. » Aujourd’hui, la société Infaco est une entreprise internationale qui distribue ses outils dans 40 pays : en Espagne, Angleterre, Portugal ,Allemagne, Italie, Belgique, Maroc, Japon, Canada, USA, Argentine, Australie, Nouvelle-Zélande.
Un message à Carole Delga : moins de contraintes règlementaires
Carole Delga entourée d’élus régionaux et départementaux, s’est montrée vivement intéressée par la visite de cette entreprise qui est un des fleurons du Tarn ; elle remerciait les dirigeants d’Infaco pour leur accueil et leur dynamisme. Un petit dialogue s’engageait alors au cours duquel les dirigeants soulevaient la lourdeur des contraintes administratives pesant sur les entreprises notamment dans la gestion des ressources humaines. Si Carole Delga pointait le comportement irresponsable de certains gestionnaires de grands groupes bénéficiant d’avantages à l’installation dans des zones commerciales et le caractère protecteur de la législation du travail, Davy Delmas estimait que les entreprises avaient souvent les mains liées par beaucoup trop de règlementation.
Pour 2016-2017, continuer le chemin de croissance
Le chiffre d’affaires actuel d’Infaco avoisine les 27 millions d’euros et la prévision pour les 12 mois à venir est celle d’une légère hausse. Avec leurs 80 employés, le binôme père et fils, Daniel et Davy Delmas, tient toujours solidement les rênes de cette entreprise qu’ils gèrent avec passion et clairvoyance. Leur enthousiasme entrepreneurial fait plaisir à voir.
Pierre-Jean Arnaud- 9 mai 2016

1 réflexion sur « Tarn: visite C.Delga sté INFACO (3) »

  1. frederic jubard

    bonjour a toutes l’équipes ELECTRO-COUPE INFACO
    jubard.frederic 22 residence roque del dié 11700 capendu
    adresse mail : jubard.frederic@orange.fr
    tel 06.11.78.20.98.
    acheté mon premier sécateur électrocoup F3005 en 2007 sur le compte de jean-François rouanet pour recup de TVA

    j’ai un problème de batterie électrocoup F3005
    avant toutes chose j’ai rebranché mon électrocoup F3005 sur une autre batterie et ses ok tous fonctionne
    premier test : j’ai un voltage de 46 V mes pas d’ampérage ?
    deuxième test : voltages par élément 5V , 5V , 5V , 6V 5V , 7V , 7V , 7V en fin de borne et toujours pas d’ampérages

    sécateur ELECTRO-COUPE INFACO F3005
    Tension (V) : 48 V
    Capacité (Ah) : 3
    Technologie : NiMh
    Poids (Kg) : 2.360
    Longueur (mm) : 420
    Largeur (mm) : 115
    Hauteur (mm) : 25
    suite attention ses juste une demande personnel
    serrai t’il possible d’avoir des pièces détaché
    a des pris plus raisonnable comme pour batterie , élément de batterie et sur tous ou les trouvé ?
    crémaillère 508C , les lame 307 LN , 307 LNT , 507 LB , 507 LTB après le reste sa peu le faire les coque droite et gauche qui augment tous les ans ses bien dommage
    attention ses juste une demande personnel on n’aime beaucoup ELECTRO-COUPE INFACO
    nous venons de nous mètre en auto entrepreneur il y a 4 mois
    je tourne en se moment avec 4 sécateur et plus qu’une batterie
    et pour se qui et des reprise ses un peu juste entre 80€ et 120€ sur une reprise de sécateur ELECTRO-COUP F3015 a 1700€ et nous pouvons pas récupéré la TVA
    nous avons beaucoup de chose a dire sur se qui se passe avec les ancien sécateur ELECTRO-COUP enfin ses comme sa !!
    j’ai 3 boitier chargeur pour sécateur ELECTRO-COUP F3005 en panne personne pour les réparer aucun réparateur veut mètre les main a l’inter rieur et comme d’habitude on doit racheter un boitier neuf ; faite des repris avec rachat de boitier raisonnable ou (reconditionné)
    ha j’ai oublier pour la RÉVISION USINE serrai t’il possible de vous envoyé les 4 sécateur ELECTRO-COUP F3005 dans la même valise rouge ses la seul qui me reste et ses bien 85€ HT par sécateur
    je voudrai les faire passé en RÉVISION USINE pour les revendre entre particulier ou autre pour prochaine tailles 2021 et pouvoir me racheter 2 ELECTRO-COUP F3015
    sur se je vous remercie a vous tous
    salutation frederic

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *