Tarn&Dadou: Recyclez le verre!

Logo Tarn et dadou

Le verre est recyclable à 100% et à l’infini!

Communiqué Tarn et Dadou du 23 février 2015

Aujourd’hui, 7 bouteilles sur 10 sont recyclées. L’objectif est de 8 bouteilles sur 10.
Le verre peut être refondu à l’infini pour fabriquer de nouvelles bouteilles en verre, sans aucune perte de qualité, de transparence ou de matière.

Recycler le verre permet :
de valoriser au maximum le verre collecté en évitant sa mise en décharge ou son incinération
d’économiser de l’énergie. Une augmentation de 10% de verre recyclé en remplacement de matières premières vierges permet une économie d’énergie de 3%,
de limiter le rejet de CO2. Une tonne de verre recyclé économise plus de 500 kg de CO2,
de diminuer le prélèvement de ressources naturelles. Pour chaque kg de calcin utilisé en remplacement de la matière première, on réalise une économie de 1,2 kg en matériaux vierges,
d’optimiser la logistique et donc de minimiser l’empreinte carbone liée au transport . Le verre recyclé provient de collectes locales, proches des usines de production de verre.
Seul le verre d’emballage (bocaux, pots et bouteilles) se recycle. Sa composition est différente de celles des autres verres, les ampoules électriques, les écrans de télévision ou le verre culinaire, par exemple. Attention, le mélange des différents types de verre rend le recyclage difficile, voire impossible.

Et rien d’autre… Attention aux Faux-Amis !

Le verre culinaire (vaisselles et plats transparents) ne doit pas être déposé dans les colonnes à verre car il s’agit de céramique transparente. Ces objets ont une température de fusion supérieure à celle du verre et détériorent la qualité de production.
Surtout pas de porcelaine, faïence, grès, carrelage, terre, pierres, graviers, ciment, bois, métaux…
Ni de verres spéciaux, tels que le double-vitrage, pare-brise, écrans de télévision, ampoules d’éclairage, lampes, cristal, vaisselle en verre, verre culinaire, verre opaline, miroir, aquarium, vitrocéramique,
Les erreurs de tri coûtent cher à la collectivité. Les bennes contenant trop d’erreurs peuvent être refusées par l’entreprise de valorisation du verre (VOA d’Albi). De fait, le verre trié ne sera pas valorisé, mais enfoui avec les déchets résiduels sur le site de Trifyl à Labessière-Candeil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *