T&D: Voeux 2016 Pascal Néel

presidentfoule

Tarn et Dadou: Voeux  2016 Pascal Néel

Mesdames, Messieurs
Cette année 2015 ne peut pas nous laisser indifférent tant elle a été chargée de drames et d’événements. En premier lieu bien sûr et comme vous tous je pense aux assassinats du 11 janvier et aux attentats du 13 novembre, qui au-delà de l’horreur ont été l’occasion d’exprimer un sursaut citoyen marqueur d’espérance pour l’avenir.
Je voudrais également retenir les élections départementales qui ont permis un renouvellement de la classe politique locale en permettant l’émergence de 6 nouveaux conseillers départementaux, dont trois hommes et trois femmes, sur lepérimètre de notre communauté de communes.
Des élections régionales je retiendrai 2 choses : – la première est une montée de la désespérance de nos concitoyens qui s’est traduite par une forte progression dans les votes pour un parti sans programme basé sur un repli identitaire sans avenir. – la seconde est l’avertissement à la classe politique qui sonne comme une dernière chance. Le message adressé par les électeurs est clair : soyez au rendez-vous de vos responsabilités et comportez-vous en véritables décideurs avec courage politique et sans esprit partisan. Nous avons collectivement, nous élus, une obligation de résultat.
Si nous restons figés dans nos postures, si nous privilégions des clivages idéologiques politiques dépassés, nos concitoyens l’exprimeront avec encore plus de force lors des prochains rendez-vous électoraux.
2015 a aussi été l’année de multiples réformes avec la loi Notre et l’évolution des périmètres régionaux et intercommunaux ainsi que la mise en place d’une évolution à marche forcée de l’assainissement des comptes publics.
Cette période d’incertitudes n’empêche pas notre territoire d’avancer comme l’a montré le diaporama. L’année a été intense et nous avons posé les bases d’actions fortes pour l’avenir. Durant toute l’année les services de l’intercommunalité ont poursuivi, sans relâche, le nécessaire travail pour faire avancer les dossiers. Je profite de cette occasion pour remercier tous les agents de leur engagement au quotidien pour assurer la qualité des services publics sur l’ensemble du territoire. Je veux en particulier remercier les services qui ont su répondre à la demande des élus, de produire le bilan des politiques publiques de l’intercommunalité et de mettre en place les outils d’analyse financière de ces mêmes politiques. Durant toute l’année écoulée nous avons travaillé à rendre concrètes nos 3 priorités :
1/ l’aménagement dynamique et durable de notre territoire : *Avec un plan d’actions et d’animation économique, la production d’un schéma d’infrastructures économiques c’est tout un territoire qui fait le pari de sa capacité à mobiliser tous les acteurs. Au quotidien Tarn et Dadou est partenaire des entreprises. Nous les accompagnons dans leur implantation, leur développement. J’illustrerai mon propos avec deux exemples : la société Shoot Hunting qui a inventé la cartouche 100 % écologique et que nous avons accompagnée pour son développement dans ses démarches auprès des acteurs publics. Autre exemple : la société Numix, spécialisée dans la création de contenus digitaux de formation et qui a remporté le premier prix d’innovation ERDF. Installée dans les locaux de notre pépinière d’entreprises Granilia à Gaillac, nos équipes accompagnent cette jeune société prometteuse depuis sa création.
*Avec la mise en place d’un nouveau PLH. Ainsi, fort du succès du plan précédent 2008-2015 avec 450 logements locatifs sociaux construits et 500 logements réhabilités, ce sont 3,1 M € d’aides qui ont été apportées par Tarn et Dadou. Au total ce sont 65 M€ de travaux qui auront été générés sur le territoire. Nous nous positionnons, en 2016, pour un nouveau plan habitat qui permet à notre territoire de combler son retard en matière de logement aidés mais également de soutenir l’emploi dans un secteur qui connaît quelques difficultés. *Cet aménagement du territoire s’est aussi traduit par la reconnaissance d’un double label pour Tarn&Dadou : territoire zéro déchets–zéro gaspillage et territoire à énergie positive pour la croissance verte. Tarn&Dadou lauréat de l’appel à projets « Territoire à Énergie Positive pour la Croissance Verte » c’est l’attribution d’une première enveloppe de 500 000 euros pour la mise en œuvre de notre plan d’actions en faveur de la transition énergétique du territoire.
*Mais 2015 c’est également Tarn&Dadou lauréat de l’appel à projets régional dit « Grands Projets pour la croissance et l’attractivité des territoires » en collaboration avec le PETR. Notre projet, pour lequel la région nous attribue une subvention de 750 000 euros, vise à favoriser le développement de la mobilité durable et de l’intermodalité sur notre territoire. Il permettra la création sur Gaillac d’un pôle multimodal Train/Bus et sur Graulhet le transfert de la gare et la création d’une aire de covoiturage. Préparer l’avenir c’est également prendre notre part dans la lutte contre le réchauffement climatique comme se sont engagés à le faire les 1000 maires du monde entier rassemblés à Paris lors de la COP 21. Ce sont en effet essentiellement les acteurs de proximité qui peuvent agir concrètement.
Cet engagement pour promouvoir un aménagement durable s’est également concrétisé dans la salle multisports intercommunale inaugurée à Lisle sur Tarn, bâtiment à énergie positive et dont la qualité des infrastructures ravit unanimement tous les utilisateurs.
2/ Notre 2ième priorité, le maintien des services de proximité : Cet engagement s’est concrétisé dans le domaine de la petite enfance par le soutien aux centres de loisirs avec une formidable dynamique qui a permis la signature du contrat enfance avec la CAF et la MSA. Mais permettez-moi de ne pas oublier le travail autour de l’amélioration de l’accueil en médiathèque pour garantir à tous un accès à la culture. Cette politique de proximité c’est aussi le lancement d’un nouveau service de transport à la demande sur notre territoire (le TAD de TED).
3/ Enfin, notre 3ième priorité : la solidarité envers les communes. Avec une enveloppe de 700 000 euros en fonds de concours destinés à accompagner les investissements, ou encore l’appui à travers le service urbanisme mutualisé, le système d’information géographique, et plus généralement un apport d’expertise dans plusieurs domaines, l’intercommunalité a été un partenaire moteur auprès des communes. Je citerai par exemple le diagnostic d’accessibilité handicapée ou le soutien dans l’organisation des NAP. Il s’agit donc bien d’une politique de coopération avec les communes où la Communauté de Communes agit comme une coopérative de l’action publique pour reprendre une expression chère à Jean Marie Nègre.
Au regard de ces quelques éléments nous pouvons nous réjouir du travail accompli ensemble pour le développement de notre territoire. Oui, Tarn & Dadou a continué à avancer en 2015 et je forme le vœu que nous poursuivions dans cette voie en prolongeant la construction de l’avenir 2016 sera marqué par le lancement ou la concrétisation de plusieurs projets importants pour le développement de notre territoire. Sans être exhaustif permettez moi d’en citer quelques uns :
le schéma d’infrastructures économiques se concrétisera au travers des premiers investissements sur les zones d’activités identifiées comme prioritaires. De même nous engageons dans les prochaines semaines une étude sur la dynamisation du commerce local. A tous les niveaux nous actionnerons tous les leviers possibles pour développer l’attractivité économique et accompagner le dynamisme local ;
la maison de santé du Graulhétois labellisée par l’ARS, qui regroupera en un lieu des professionnels du secteur médical, sera une avancée majeure pour offrir aux habitants une offre de soin de qualité et de proximité
Les études sur les projets des crèches en relogement ou en création de micro crèches telles que celle de Cadalen.
la mise en place d’un nouveau PLH, avec notamment la production de logements neufs, le soutien aux communes dans la requalification de leurs centres anciens, l’accompagnement des ménages, marque notre volonté de nous inscrire dans une politique ambitieuse dans le domaine de l’habitat ;
– le déploiement du plan climat air énergie se traduira par des actions fortes de soutien à la rénovation énergétique tant pour l’intercommunalité que pour les équipements communaux;
enfin une nouvelle étape s’ouvrira dans le projet scientifique et culturel de l’archéosite de Montans avec l’étude de plusieurs scénarii pour le réaménagement muséographique des locaux et paysager du site.
Ces quelques éléments traduisent le souffle, le dynamisme, l’ambition de notre intercommunalité. Oui, l’année 2016 sera tournée vers l’avenir. L’avenir sera ce que nous en ferons. Il sera le reflet de notre capacité et notre volonté à travailler ensemble pour l’intérêt général. En ce début d’année je veux être confiant, optimiste car, à multiples reprises ces derniers mois, nous avons montré notre intelligence collective.
L’avenir s’écrira sur un nouveau périmètre. Les collectivités du territoire Tarn & Dadou ont rendu leur avis. Comme chacun le sait l’assemblée intercommunale a rendu un avis tout en nuance concernant le schéma départemental de coopération intercommunale qui prévoit un regroupement des trois communautés de communes composant le pays et en cohérence avec le SCOT. Il en ressort aujourd’hui une volonté du maintien de la solidarité territoriale entre le rural, riche de sa croissance de population facteur de développement de l’économie résidentielle et l’urbain lieu essentiel du développement économique facteur essentiel du financement des nouveaux services à la population et de l’emploi. L’égalité parfaite issue du vote des délégués communautaires en faveur ou défaveur du schéma est le signe que la construction de l’organisation territoriale est un défi qui nous est proposé et je conçois qu’il fasse peur à certain. Cette réserve doit être mise à profit pour affiner l’organisation territoriale de demain. Nous avons rencontré des territoires qui ont su relever ce challenge et je suis convaincu que nous saurons faire de même avec la formule originale qui sera notre marque de fabrique. Il en va de notre avenir commun. Dans cette période de réorganisation territoriale dans notre pays il appartient à l’État d’afficher clairement sa stratégie. Les intercommunalités doivent être positionnées comme les pivots du développement territorial et des services de proximité clairement organisés autour de couple commune-intercommunalité en fonction de l’efficience de chacun afin d’être suffisamment bien identifiées par nos concitoyens.
Pour cela l’Etat en collaboration avec les élus, doit affirmer le renforcement des intercommunalités en proposant des schémas ambitieux dans chaque département. Il nous appartient ensuite de proposer des nouvelles organisations communales qui soient le véritable relais local de l’intercommunalité. C’est la seule solution pour relever le double défi du maintien des services de proximité et de la réduction de nos dotations.
Je profite de cette occasion pour souligner la qualité des échanges lors de notre dernier conseil communautaire. Tous les élus s’étant exprimé ont rappelé leur souhait de travailler ensemble quel que soit le schéma retenu. C’est la preuve que nous sommes tous de bonne volonté et que nous démontrerons notre capacité d’innovation pour gérer ce ou ces territoires.
Aujourd’hui nous avons tous les éléments pour dessiner une vision claire pour notre territoire autour de 4 axes :
– conserver un maximum de services à la population avec l’organisation communale ou intercommunale la plus efficiente ;
– bâtir une stratégie intercommunale équilibrée qui nous donne les moyens de porter des investissements structurants répondant aux attentes de nos concitoyens et un schéma d’aménagement ambitieux et coordonné dans des domaines comme l’urbanisme ou l’habitat
– soutenir l’investissement communal autour d’axes prioritaires qui préparent l’avenir
– soutenir le développement économique, principal carburant de notre politique d’aménagement du territoire et de services à la population.
Ce nouveau périmètre, quel que soit sa taille, est une formidable opportunité pour nous remettre en question et nous améliorer. Une gouvernance revisitée, une volonté de proximité réaffirmée, une territorialisation de l’action publique au plus près des attentes des habitants, tels sont, à mon sens, les axes qui doivent mener notre réflexion. Nous avons tous à cœur de trouver ce juste équilibre entre les attentes légitimes des communes rurales et la nécessité de profiter du dynamisme du développement du bassin Gaillacois appuyé par la complémentarité du bassin Graulhetois.
Certes, le contexte budgétaire des collectivités locales est difficile. La baisse des dotations budgétaires nous conduira à l’optimisation des dépenses publiques avec un souci constant de la qualité des services publics. Les marges de manœuvres financières très contraintes pour nos collectivités sont un élément à prendre en compte pour préparer l’avenir. J’ai la conviction qu’on ne gagne jamais seul ni au détriment de son voisin.
En cette période de vœux permettez-moi de croire que les élus des 63 communes du territoire, forts des valeurs de confiance et de solidarité sauront trouver la voie la meilleure pour que l’organisation territoriale de demain soit la meilleure pour les 70 000 habitants au sein d’une grande Région qui ne reconnaîtra que les territoires suffisamment vastes et organisés.
En cette période de vœux, je formule celui que les élus de Tarn & Dadou forts de la diversité des 29 communes, forts des valeurs de confiance et de solidarité, forts de leur capacité à initier, conduire et porter de grands projets, forts des bonnes relations avec les élus des intercommunalités voisines et dans le respect des projets de chacune d’elles nous saurons mobiliser toutes les énergies pour écrire encore de belles pages pour l’histoire intercommunale. Belle et heureuse année à tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *