Th Carcenac: je me représente

voeux Th Carcenac 6 janv 2015 C general 81 (1)

Voeux de Thierry Carcenac: je me représente

Le président du Conseil général, Thierry Carcenac,  avait convié la presse en ce mardi 6 janvier, à l’occasion de la présentation de ses voeux  pour 2015.

Un binôme avec Elisabeth Claverie

Il a d’abord formulé un message d’optimisme, se disant satisfait pour 3 raisons: « la démographie qui augmente, les activités qui résistent et les projets qui restent à engager« . Parlant de la nouvelle grande région issue de la fusion de Midi-Pyrénées et de Languedoc-Roussillon, il relève que le Tarn  se situe à la confluence des deux anciennes régions et aura donc un rôle à jouer. Au sujet du département, il a rappelé que la nouvelle carte contribuait à gommer les trop grandes disparités entre les cantons et que l’introduction de la parité homme-femme allait contribuer à changer le visage du Conseil général. A cette occasion, il a annoncé son intention de se présenter pour solliciter un nouveau mandat de conseiller général en binôme avec Elisabeth Claverie. « Je ne suis pas usé et ma volonté est intacte pour servir l’intérêt général« , a confié le président sortant.

Le dossier social

En ce qui concerne la dépendance, Thierry Carcenac rappelle que le département est engagé dans une action sur la domotique. Le RSA est aussi problématique; le montant ne cesse d’augmenter : on passerait de 53 à 60 millions d’€.

Le dossier Sivens

« C’est un dossier qui m’a affecté. Voir disparaître un jeune, Rémi Fraysse, est triste  ; je partage la douleur de la famille. Ce dossier est complexe et j’ai toujours appelé à esprit de responsabilité  des deux parties. Je rappelle que le Conseil général 81 est le maître d’ouvrage, que la retenue de 486 hectares avait été décidée en lien avec le  Conseil général du 82 qui cofinance le projet avec nous, pour parer aux problèmes chroniques de l’étiage des cours d’eau suite aux sécheresses de 2003-2004. Les recours devant le Tribunal Administratif ont été rejetés. Les financements ont été obtenus et les autorisations ont été accordées par l’Etat.  Maintenant, je m’insurge contre les violences  d’où qu’elles proviennent: zadistes, milices privées,etc. Une minorité ne peut occuper sans titre les propriétés comme bon lui semble. La ministre l’a reconnu. Mais il faut se demander si le modèle proposé de décroissance (pas de douche, pas d’électricité,etc.) est pertinent.  Une grande partie des habitants ont été de notre côté. En attendant les conclusions des experts et la discussion budgétaire, les prochaines élections seront l’occasion de concrétiser par les urnes le soutien à ce projet. »

La situation des finances 

« A propos des prochains scrutins électoraux, on dit que ce serait une hécatombe pour la gauche. Je n’en suis pas convaincu car il y a au plan départemental des résultats. Les dossiers ont avancé et ont reçu le soutien d’une large majorité. Je pense aux déplacements-transports. Il y a eu moins de critique sur les routes départementales.  La situation des finances des collectivités n’est pas évidente; les économies, on en fait. Il y a les difficultés avec les différentes dotations; il faut rappeler que nous n’avons pas augmenté les impôts locaux depuis 2009. Ensuite, il faut développer l’imagination pour  développer les sources d’économies avec par exemple, l’e-administration, le projet de Data center qui permettra de supprimer plusieurs serveurs. Plus globalement, nous avons des chantiers ouverts dans les domaines de la démographie, de l’emploi, du pouvoir d’achat et du social. »

Les Portes du Tarn

 « A l’occasion des  dernières élections municipales, des nouvelles équipes ont vu le jour. Il y a le projet de contournement de Saint-Sulpice. Il faudra concrétiser par un contrat la communauté de communes, la commune de Buzet, celle de Saint-Sulpice sur le projet d’une zone écologique industrielle. Il n’ y a pas eu d’expropriations, pas de recours. Buzet doit pouvoir conserver ses activités agricoles. De toutes façons, il faudra l’accord des conseils municipaux de chacune des communes. »

Le redécoupage régional

« Des zones économiques existent déjà au  niveau de Villefranche-Lauragais, de Castenaudary.  Nous avons la volonté d’avoir une société d’économie mixte pour aborder ce sujet. Une liaison Très haut débit est en cours avec le département 34 et qui remonte ensuite sur Genève. il s’agit de développer la péréquation, en partageant les coûts avec d’autres partenaires. Les monts de Lacaune se tournent vers l’Hérault; salaisons, bois… »

Cumul des mandats

il y a une loi. Pour ma part, je suis candidat au Conseil général. La question du cumul se posera au moment du renouvellement du Sénat, à mi-mandat en 2017.

Schéma départemental d’aménagement numérique- SEM E-Tera

Le choix a été fait de ne pas recourir à une délégation de service public, mais à une société d’économie mixte E-tera qui développe une réseau de fibre optique entre tous les chefs-lieux de canton du département. Cette société est dans le champ concurrentiel; elle doit pouvoir offrir ses services aussi bien aux entreprises qu’aux administrations (Education nationale) qu’aux collectivités territoriales. pour répondre à leurs attentes, un Data center est sera installé. (NDLR: dans l’immeuble  Le  fil d’Ariane d’INNOPROD).

Recours devant le Tribunal administratif

Le recours déposé à propos de la société E-tera devant le tribunal administratif de Toulouse ne semble pas troubler Thierry Carcenac: » Je ne suis pas inquiet« , avoue-t-il.

Liaison autoroutière Castres- Toulouse

Cela suit son cours. L’Etat fait face à ses engagements. Avec la nouvelle région, il faut réfléchir à un développement des liaisons routières avec le Languedoc-Roussillon,

Pierre-Jean Arnaud- 8 janvier 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.