Thierry Carcenac: point-presse 19/09

th-carcenac-pt-presse-19-sep-2016-1

Thierry Carcenac : un point d’actualités ce lundi 19 septembre

Réunissant les journalistes à une heure matinale en ce lundi 19 septembre, Thierry  Carcenac a présenté les derniers développements de l’actualité départementale tarnaise. Le département poursuit sa dotation de tablettes numériques dans les collèges, financés pour moitié par l’Etat, l’autre moitié étant financée par le conseil départemental. Un nouveau préfet Jean-Michel Mougard est nommé dans le Tarn ; il arrive de l’Est ne devrait pas être dépaysé dans une région qui vient elle aussi de fusionner.

Transports : La Loi NOTRe organise le transfert des compétences : Transports sur les lignes régulières et sur les transports scolaires à compter du 1er septembre 2017 pour ces derniers. Samedi a été inaugurée à Gaillac la nouvelle gare routière, multimodale. Une application sur les mobiles est en cours de développement, qui permettra d’acheter son billet et de le payer.

Economie : La compétence économique disparaît ; elle est transférée aux régions et aux intercommunalités. Le Tarn avait déjà anticipé : l’agence de développement économique du Tarn avait été arrêtée ; reste Initiatives tarnaises, dirigée par Didier Houlès qui devrait suivre.

Immobilier : Sont en cours le transfert du Centre départemental du tourisme vers l’Hôtel Reynès et aussi, le transfert de l’Ex IUFM vers Champollion.

Coopération intercommunale : Le SDCI, schéma départemental de coopération intercommunale suit son cours : avec une petite difficulté pour Buzet, à rattacher soit à la Haute-Garonne, soit au Tarn. Il faut travailler avec la Région et le département de Haute-Garonne. Il faut intégrer le syndicat mixte existant.

Le projet de Portes du Tarn est en chantier  pour la partie entrée saint Sulpice et l’aménagement du pont. Thierry Carcenac a rencontré le président Méric, chef de l’exécutif alto-garonnais; l’échangeur sur l’A68 devrait être mis en service au 1er mars 2017. On a créé une société d’aménagement public dont la durée de vie est prévue jusqu’en 2042. C’est une zone ouverte aux activités.

Démographie : dossier INSEE de mars 2016, diffusée à la rentrée fait état de la forte influence toulousaine, particulièrement sur le département. 14400 tarnais partent chaque jour travailler en Haute-Garonne. Il s’agit de développer des activités sur le Tarn pour éviter que le département soit monopolisé et mangé par la Haute-Garonne. Des travaux ont été effectués durant l’été sur la D964 entre Graulhet et Gaillac.  Il y a des disparités dans le département ; beaucoup  de personnes âgées vers la Montagne et plus de personnes jeunes ailleurs ; cependant, des familles plus jeunes viennent s’installer, notamment dans l’Ouest. Au final, le Tarn gagne donc en population.

THD -Très haut débit. « J’ai participé au ministère à l’établissement du schéma directeur d’aménagement numérique du Tarn ;  un courrier du premier ministre va dans le bon sens. Ce devrait être positif. Le programme européen prévoit de déployer d’ici 2010-2022, le FTTH pour tous. C’est un programme d’envergure  d’un montant de 180 millions d’euros. Ensuite, la subvention attendue permettra de toucher de 60 à 70 % des habitants. Les opérateurs privés continuent de déployer et de les NRA mais le département attend d’avoir les modalités de mis en œuvre avant de mettre en œuvre la subvention reçue ».

Eau : La retenue de Fourogue, commencée en 1998, est à mettre aux normes. Il y a eu aussi la construction de la station d’épuration à Cagnac qui n’en disposait pas.

Projet Sivens : il faut relancer la déclaration d’intérêt  général, (NDLR : la précédente ayant été abrogée par les 2 préfets du 81 et du 82 le 24 décembre 2015). Le projet vise à assurer  le maintien d’étiage, assurer la ressource en eau pour les besoins des agriculteurs moyennant la perception de redevances de pompage et aménager la retenue pour la promenade. En juin dernier, les experts nationaux ont restitué leurs études patrimoniales ; le projet territorial est lancé : la chambre d’agriculture et la CACG ont travaillé. Il s’agit pour la CACG de réaliser maintenant l’évacuateur de crues avant la restitution des terres. Le traitement de l’assainissement a été réalisé coté Vère. Pour ce qui est des agriculteurs, les exploitations concernées sont à faibles revenus issus de la polyculture et de l’élevage ; pour lesquels les besoins en eau sont avérés.

 Pour ce qui est des indemnisations par l’Etat suite aux événements de Sivens, les travaux effectués par le département du Tarn ont été payés ; reste la remise en état environnementale évaluée à 1,3 millions d’euros. Le département préfère attendre les prescriptions gouvernementales avant de procéder à cette remise en état.

Schéma de gestion de l’eau potable : les syndicats des eaux se sont penché là-dessus. Les collectivités ont travaillé sur les interconnexions ; ainsi, par exemple, Graulhet recevra les eaux de la Montagne Noire, qui sont une ressource pour le département.

RSA, APA et financement par le département : on a constaté un certain tassement pour le RSA ; certains ont défendu au sein de l’association des départements de France, qu’il fallait centraliser les dépenses pour le RSA. Le ministre Jean-Michel Baylet a promis au congrès des maires qui s’est tenu à Graulhet qu’une somme serait provisionnée au niveau de l’Etat en faveur des départements ruraux. Ces questions seront abordées du 5 au 7 octobre 2016, lors du 86e  congrès des départements de France qui se tiendra au  Futuroscope.

Avenir du département-cumul et prochaines échéances électorales: Le conseil départemental élu récemment fait une place aux nouvelles générations et se féminise ; l’espoir de ce département réside notamment dans les jeunes élus. Alors que se profilent les prochaines échéances électorales présidentielles et législatives,  Thierry Carcenac, en place depuis 1991, déjà sénateur du département,  a annoncé qu’il ne souhaitait pas poursuivre la présidence du conseil départemental, en raison du  non-cumul des mandats.

Schéma d’accessibilité des services au public : Le Département réalise avec l’aide de Jean-Yves Chiaro, sous-préfet de Castres, un schéma d’amélioration de l’accessibilité des services au public : 4 territoires ont été définis : Albi, Vignobles gaillacois, Castres Mazamet, Pays de Cocagne. Trois réunions sont programmées les 22/09, 29/09 et 3 octobre prochains. Plusieurs domaines ont été identifiés : transports, la Poste, boulangers, gaz, électricité, services sociaux, emploi, culture… Ce diagnostic permettra de recenser les besoins territoriaux ; des fiches-actions seront montées pour dessiner ensuite la carte d’un schéma d’amélioration de l’accessibilité des services au public. Les particuliers ont jusqu’au 7 octobre pour s’exprimer sur le site prévu à cet effet.

Liaison Castres –Toulouse : le choix a été fait de l’autoroute ; la déclaration d’utilité publique doit intervenir avant fin 2016. Des fermes sont touchées ; cela prendra du temps. La région a la possibilité de mettre en place des liaisons d’intérêt régional. Avec le nouveau découpage régional, cela peut concerner l’axe Mazamet-Béziers par Le Poussarou, l’axe Mazamet-Carcassonne par le col des Martys, l’axe Albi-Millau.

Portique A68 : le portique existe sur l’A68 avec passage de la fibre optique ; la taxation carbone s’applique en Suisse et dans d’autres pays. La société qui a installé ces portiques a été indemnisée à hauteur de 800 millions d’euros. Les 150 personnes concernées devraient être reclassées dans les services des douanes.

En conclusion, Thierry Carcenac a évoqué l’aboutissement des grands projets : « Souvent pour les projets, on décide et… on ne réalise pas ». Le seul projet qui a vu son application finalisée est celui de l’IGG, l’itinéraire à grand gabarit Toulouse-Langon, car il a fait l’objet d’une loi spéciale.

Pierre-Jean Arnaud-20 septembre 2016

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *