Albi: T.France fièvre jaune avec Orange

 

Albi : Tour de France, la ville en fièvre pour les 100 ans du maillot jaune

La ville d’Albi s’est revêtue de jaune pour les 100 ans du maillot jaune. Rappelons que celui-ci fut porté pour la première fois par Eugène Christophe, le 19 juillet 1919, à Grenoble. Ce champion légendaire répara sa fourche cassée dans une forge de Ste-Marie de Campan, au pied du Tourmalet.

Le Belge Wout Van Aert règle tout le monde au sprint

Cette 10e étape était annoncée comme une étape de transition entre Massif central et Pyrénées ; le long parcours entre St Flour et Albi (217 km) a permis finalement une explication entre sprinteurs. L’albigeois Lilian Calmejane avait bien tenté un baroud d’honneur en tout de début de course ; mais il fut rejoint aussitôt. Un groupe de 6 coureurs Tony Gallopin (AG2R), Michael Schär (CCC), Natnael Berhane (Cofidis), Anthony Turgis (Total-Direct Energie), Mads Würtz (Katusha) et Odd-Christian Eiking (Wanty-Gobert) s’est ensuite échappé, comptant jusqu’à 3’04 d’avance. Sur la fin, le peloton s’étant scindé en 3, certains coureurs se sont trouvés piégés  dont Thibaut Pinot, Jakob Fuglsang, Richie Porte, Rigoberto Uran. Dans les derniers mètres, ils sont 5 à pouvoir prétendre à la victoire : Viviani l’italien, les australiens Ewan et Matthews, Van Aert le belge et Peter Sagan qui espère terminer en vert pour la 7e fois sur les Champs-Elysées. C’est finalement le grand belge (1,89 m), triple champion du monde de cyclo-cross en 2016 ,2017 et 2018  qui s’impose place du Vigan. Julian Alaphilippe conserve la tunique jaune sur ses épaules  et Wellens le maillot à pois.

La prouesse technologique quotidienne de l’opérateur global Orange

Henri Terreaux est le grand maître technique de la diffusion médiatique du Tour de France au sein d’Orange. Orange, opérateur global, mobilise pendant 21 jours sur 3460 km, 40 techniciens qui assurent « jour et nuit le transport, le montage, la mise en route et la maintenance des infrastructures nécessaires au déroulement de la compétition ». Pour équiper les 5 zones spécifiques- village départ, points intermédiaires, PC sécurité, salle de presse  avec ses 450 journalistes et zone arrivée -, 3 semi-remorques transportent les 15 tonnes de matériel et les 32 km de câbles nécessaires à la communication. Véritables centraux téléphoniques sur roues, ces camions transmettent liaisons téléphoniques et numériques. Outre le WiFi, les équipes d’Orange utilisent le LiFi -Light Fidelity-, une technologie qui permet de transmettre des données via des diodes électroluminescentes (LED).

Pierre-Jean Arnaud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *