Autoroute Castres-Toulouse: enquête

logoprefectTARN
Autoroute Castres-Toulouse : l’État présente le dossier d’enquête qui sera transmis pour avis à l’Autorité environnementale avant le lancement de l’enquête publique prévue fin 2016

COMMUNIQUE DE PRESSE Préfet  -20 juin 2016

Le sous-préfet de Castres a réuni le 16 juin 2016 avec les services de la DREAL les représentants des collectivités territoriales, des organismes socio-économiques et des associations  intéressées pour présenter le dossier d’enquête publique concernant le projet d’autoroute Castres-Toulouse, arrêté après la consultation des services de l’État et des collectivités organisée de mars à mai 2016.
Cette réunion s’inscrit dans la continuité de la large concertation mise en place par l’État sur ce
projet. Le dossier reprend les éléments issus de la concertation qui a été poursuivie en 2015 et 2016 pour mieux répondre aux attentes exprimées par les acteurs des territoires.
Les études techniques affinées en 2015 ont permis d’adapter localement le tracé pour améliorer l’insertion environnementale du projet et mieux préserver les terres agricoles. Les études de trafic ont été actualisées pour l’évaluation socio-économique du projet.
À cette occasion, le sous-préfet de Castres a rappelé l’engagement de l’État réaffirmé par le préfet de région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées lors du comité de pilotage du 11 février 2016, pour mener à son terme ce projet structurant et a rappelé le détail des étapes à venir jusqu’à l’ouverture de l’enquête publique fin 2016.
Le calendrier présenté au comité de pilotage en février est respecté. Comme le préfet de la région l’avait annoncé le 11 février 2016, le Commissariat Général à l’Investissement a été saisi début juin et le dossier d’enquête sera transmis à l’Autorité Environnementale début juillet afin de pouvoir lancer l’enquête publique fin 2016.
Un nouvel arrêté préfectoral de prise en considération du périmètre de mise à l’étude sera signé dans les prochains jours réduisant ce périmètre de 1000 m à 300 m. Cette réduction permettra de libérer d’autant les emprises foncières, lors des demandes d’autorisations d’urbanisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *