Gaillac: Le Tour de France aussi

 

Gaillac : Le Tour de France aussi

Le Tour de France a vraiment sillonné une bonne partie du Tarn pour cette 11e étape, mis à part le Tarn Sud, le Sidobre, les  Monts de Lacaune et la Montagne Noire que le Tour avait emprunté en 2018 avec notamment l’ascension du Pic de Nore (1210 m). Arrivé par Carmaux, le Tour a fait son entrée dans Albi le 15 juillet. Le 17 juillet, les coureurs ont escaladé le plateau cordais et revenant de Castelnau de Montmiral ont mis le cap sur Gaillac et sur Lavaur, avant de rentrer dans la Haute-Garonne. Soutenu par ses fans tarnais, Lilian Calmejane est passé à l’offensive ; il a fait partie d’un quatuor échappé dès le départ avec Aimé de Gendt, le belge, Anthony Perez, autre régional de l’étape et Stéphane Rossetto ; le groupe a compté jusqu’à 3’30’’ d’avance mais s’est fait rejoindre dans les tout derniers kilomètres avant Toulouse, où l’australien Caleb Ewan (1m65) s’est imposé.

Un atelier vélo et un vélomobile

A l’occasion du passage du Tour de France, Laurier surveille le passage des coureurs ; ce jeune réparateur de vélos fait partie de l’association Chinabulle qui gère notamment un café associatif ; son atelier se trouve au fonds de l’impasse Inkermann sur le boulevard Gambetta (D964) ; il est ouvert les mercredis de 16h à 20h et le premier samedi du mois de 10h à 13h. Sur la place de la Libération, Richard Riegert, jeune créateur d’entreprise de Marssac, présente une drôle de véhicule, le vélomobile. C’est un compromis entre voiture et vélo. Sa coque aérodynamique lui permet de tutoyer les 40 km/h à la force des pédales. Le projet de vmbalader est d’accompagner les randonneurs dans leurs balades tarnaises ; Richard Riegert se propose aussi d’animer vos événements privés ou publics. Rendez-vous sur le site https://vmbalader.fr

Pierre-Jean Arnaud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *