Gaillac: retour sur rando Cinéfeuille

Rando Cinefeuille  Gaillac 27 mai 2015 wiko (5) Rando Cinefeuille  Gaillac 27 mai 2015 wiko (7) Rando Cinefeuille  Gaillac 27 mai 2015 wiko (9) Rando Cinefeuille  Gaillac 27 mai 2015 wiko (10)

Gaillac : Retour sur la rando du Rouge au blanc de Cinéfeuille

Le CPIE, le CAUE et la fédération de randonnée en soutien de la randonnée « Du rouge au blanc »
Dans un environnement riche en paysages de vignes, bâtiments agricoles en pierre de calcaire ou de grès, la rando « Du rouge au blanc » a permis pendant 14 km ce mercredi 27 mai 2015, de découvrir mille ans de l’histoire viticole des coteaux du Gaillacois. Le départ était donné comme de coutume, devant le cinéma de Gaillac, pour Sainte-Cécile-du-Cayrou, un village du 12e siècle, en bordure de la forêt de la Grésigne. Les randonneurs ont ensuite traversé le typique village du Verdier, puis le château médiéval de Mayrargues et son vignoble en bio-dynamie. En point d’orgue, les participants ont pu découvrir Castelnau de Montmiral, cité médiévale, classée parmi « Les plus beaux villages de France ». L’organisateur, le CPIE était représenté par Victor Magimel, chargé de mission environnement et par Cécile Turbé. Les commentaires fort intéressants sur le bâti proprement dit émanaient de Sonia Servan du CAUE. Côté accompagnement, il était assuré par Bernard Pasturel, responsable animation au Comité départemental rando, Monsieur Leparc, de ce même comité et par André Masse, président du comité départemental rando FFR. Alain Escafit, président de Gaillac rando et présent en 2014, était retenu par la préparation de la Rando occitane.
En passant par Lamothe, le Verdier et Mayragues

rando Cinefeuille Gaillac 27 mai 2015 010 rando Cinefeuille Gaillac 27 mai 2015 008 rando Cinefeuille Gaillac 27 mai 2015 005 rando Cinefeuille Gaillac 27 mai 2015 003 rando Cinefeuille Gaillac 27 mai 2015 002

Après un départ de Sainte-Cécile-du-Cayrou, le ruban des nombreux randonneurs (2 cars cette année) se déroule pour arriver jusqu’au lieu-dit Lamothe. Sonia Servan explique : « C’est une région dont les maisons ont été reconstruites aux XVI-XVIIe siècles après les guerres de religion ; les maisons sont à pans de bois avec encadrement de pierre ou de brique. On cultivait à l’époque déjà beaucoup de vignes et de céréales ; on a besoin de 4 à 6 hectares de vignes pour faire vivre une famille ; comme vous le constatez, l’habitat est très dispersé ».

rando Cinefeuille Gaillac 27 mai 2015 035 rando Cinefeuille Gaillac 27 mai 2015 036

rando Cinefeuille Gaillac 27 mai 2015 033 rando Cinefeuille Gaillac 27 mai 2015 034

Le village du Verdier sur son éperon : ses andrones et Spes mea Deus

rando Cinefeuille Gaillac 27 mai 2015 040 rando Cinefeuille Gaillac 27 mai 2015 053
Le petit village du Verdier était autrefois assez important, car on y dénombre encore de belles bâtisses et même une ancienne auberge. Une curiosité, les andrones : ce sont des minuscules espaces qui séparent les maisons et permettant l’écoulement des eaux. Autre particularité, la présence d’une auberge avec un linteau ouvragé portant l’inscription : « Il faut beaucoup de bien à faire grande chère sans faire rien » et aussi « Boun tamps », « Bon temps ». Une autre inscription un peu plus loin indique: « Spes mea Deus » : « Dieu mon espoir, mon espérance. ». Cette auberge a été depuis transformée en chais. Les randonneurs reprennent la route à travers champs pour faire étape et la pause-déjeuner au château de Mayragues, qui a déjà fait l’objet d’un compte-rendu dans ces colonnes (voir Echo du Tarn n° 4958 du 3 juillet 2015).

Rando Cinefeuille  Gaillac 27 mai 2015 wiko (13) Rando Cinefeuille  Gaillac 27 mai 2015 wiko (14) Rando Cinefeuille  Gaillac 27 mai 2015 wiko (15) Rando Cinefeuille  Gaillac 27 mai 2015 wiko (17) Rando Cinefeuille  Gaillac 27 mai 2015 wiko (18) Rando Cinefeuille  Gaillac 27 mai 2015 wiko (24)

Rando Cinefeuille  Gaillac 27 mai 2015 wiko (20) Rando Cinefeuille  Gaillac 27 mai 2015 wiko (21) Rando Cinefeuille  Gaillac 27 mai 2015 wiko (39) Rando Cinefeuille  Gaillac 27 mai 2015 wiko (40)

Arrivée à Castelnau de Montmiral

Rando Cinefeuille  Gaillac 27 mai 2015 wiko (45) Rando Cinefeuille  Gaillac 27 mai 2015 wiko (47) Rando Cinefeuille  Gaillac 27 mai 2015 wiko (50) Rando Cinefeuille  Gaillac 27 mai 2015 wiko (53) Rando Cinefeuille  Gaillac 27 mai 2015 wiko (54) Rando Cinefeuille  Gaillac 27 mai 2015 wiko (55) Rando Cinefeuille  Gaillac 27 mai 2015 wiko (59) Rando Cinefeuille  Gaillac 27 mai 2015 wiko (61) Rando Cinefeuille  Gaillac 27 mai 2015 wiko (64) Rando Cinefeuille  Gaillac 27 mai 2015 wiko (70)
La rando côté botanique

rando Cinefeuille Gaillac 27 mai 2015 019 rando Cinefeuille Gaillac 27 mai 2015 021 rando Cinefeuille Gaillac 27 mai 2015 022 rando Cinefeuille Gaillac 27 mai 2015 023 rando Cinefeuille Gaillac 27 mai 2015 025 rando Cinefeuille Gaillac 27 mai 2015 027 rando Cinefeuille Gaillac 27 mai 2015 028 rando Cinefeuille Gaillac 27 mai 2015 030 rando Cinefeuille Gaillac 27 mai 2015 032 rando Cinefeuille Gaillac 27 mai 2015 037 rando Cinefeuille Gaillac 27 mai 2015 038 rando Cinefeuille Gaillac 27 mai 2015 041 rando Cinefeuille Gaillac 27 mai 2015 042 rando Cinefeuille Gaillac 27 mai 2015 048 rando Cinefeuille Gaillac 27 mai 2015 050 rando Cinefeuille Gaillac 27 mai 2015 051 rando Cinefeuille Gaillac 27 mai 2015 052 rando Cinefeuille Gaillac 27 mai 2015 054

Rando Cinefeuille  Gaillac 27 mai 2015 wiko (34) Rando Cinefeuille  Gaillac 27 mai 2015 wiko (35) Rando Cinefeuille  Gaillac 27 mai 2015 wiko (36) Rando Cinefeuille  Gaillac 27 mai 2015 wiko (37) Rando Cinefeuille  Gaillac 27 mai 2015 wiko (38) Rando Cinefeuille  Gaillac 27 mai 2015 wiko (69)
Dans cette randonnée paysagère, la composante botanique n’est pas absente et les marcheurs comptent dans leurs rangs, un spécialiste de la flore puisqu’il s’agit de Pierre M., professeur de sciences et vie de la terre. Dans les paysages traversés souvent très beaux, on trouve beaucoup d’orchidées. Avec le professeur, nous pouvons nommer ou renommer les fleurs, plantes, arbres ou arbustes qui jouxtent le chemin. Ainsi le dorycnium pentaphyllum ou badasse, le gènevrier (dont on peut faire une cure dépurative), le pin de Salzman, la grande bruyère, le buis, dont les haies sont en ce moment attaquées par la pyrale, un parasite, la corroyère à feuille de myrthe, le noisetier, le cornoullier, le chêne vert qui est un des 3 chênes du pays avec le chêne sessile et le chêne pédonculé; « Le chêne vert pousse en terrain calcaire ; le chêne-liège quant à lui, en terrain acide », commente le professeur. On trouve encore l’aubépine, le géranium de campagne, l’érable, le charme, le tamier ou respounchoun ou herbe aux femmes battues, l’orme, une variété d’orchidée, l’orchis pyramida, la psoralée bitumineuse, l’églantier, l’hélianthème, le troène, le chèvrefeuille, le glaïeul sauvage, la primevère, le lotier à la fleur de couleur jaune, les presles, des plantes invasives comme l’ailante, le robinier, l’arbre à perruque et son duvet caractéristique, la scabieuse, le centhrante, la sauge de Jérusalem, le séneçon à la fleur jaune qui ressemble à celle de la marguerite, le cabaret des oiseaux, chardon ou cardère-les oiseaux viennent y boire-, le poireau sauvage, le sureau (sahuc en patois) qui a donné les noms propres Sahuc, Sahuquet dont les propriétés font tomber la fièvre. Et pour finir, ajoute le professeur, « restons sous le charme à dents (le charme d’Adam !), car ses feuilles sont ourlées de dents et considérons le hêtre à poils, car c’est un arbre poilu dans ses feuilles ».
Pierre-Jean Arnaud-17 août 2015.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *