Graulhet célèbre ses 7 héros de 44

St roch Graulhet libe Albi 18 aout 2016 (1) St roch Graulhet libe Albi 18 aout 2016 (2) St roch Graulhet libe Albi 18 aout 2016 (3) St roch Graulhet libe Albi 18 aout 2016 (4) St roch Graulhet libe Albi 18 aout 2016 (5) St roch Graulhet libe Albi 18 aout 2016 (6) St roch Graulhet libe Albi 18 aout 2016 (7) St roch Graulhet libe Albi 18 aout 2016 (8) St roch Graulhet libe Albi 18 aout 2016 (9) St roch Graulhet libe Albi 18 aout 2016 (10) St roch Graulhet libe Albi 18 aout 2016 (11) St roch Graulhet libe Albi 18 aout 2016 (12) St roch Graulhet libe Albi 18 aout 2016 (13) St roch Graulhet libe Albi 18 aout 2016 (14) St roch Graulhet libe Albi 18 aout 2016 (15)

Graulhet :  anniversaire de la Libération du jeudi 18 août 1944

Se retrouver au cœur du mois d’août pour commémorer un événement vieux de 72 ans peut paraître dérisoire et anachronique, tant la marche du temps a effacé les traces de ces journées du siècle précédent. Pourtant  si les témoins directs de ces événements se font de plus en plus rares, force est de constater que le message de paix véhiculé par les combattants de cet épisode de la Libération est toujours actuel.

De quelle libération s’agit-il ?

Libérer l’homme de ses instincts guerriers, de ses passions belliqueuses pour retrouver ce qui fait le meilleur de lui-même au sein d’une société apaisée et pour favoriser le vivre ensemble, voilà l’objectif noble proposé par tout homme politique digne de ce nom. Le contexte national récent nous rappelle que l’équilibre social est fragilisé quand des tenants d’un laïcisme étriqué s’allient avec les partisans d’un communautarisme exclusif pour fragiliser la coexistence paisible des habitants. Ne pas tenir compte des leçons de l’histoire de ce 20ème siècle avec ses errements des deux grands régimes totalitaires pourrait conduire à des impasses tragiques pour notre aujourd’hui.

7 héros à ne pas oublier

Raymond Auque 24 ans, Robert Berby 18 ans, Lucien Bronne 23 ans, André Bruant 24 ans, Georges Escande 21 ans, Laurent Fabre 20 ans, Pascal Pinol 24 ans : tels sont les noms des 7 jeunes graulhétois tombés le  18 août 1944 lors de la Libération de la ville d’Albi.  Rappelons seulement que ces résistants faisaient partie des effectifs du maquis de Lulu, dont 30 étaient engagés sous les ordres du commandant Naudy dans ces combats pour repousser l’occupant, après le débarquement du 15 août 1944 en Provence.

Une Marseillaise reprise en chœur

Après un discours prononcé par Louisa Kaouane, représentant le maire de Graulhet, appelant à la concorde et à la paix, plusieurs gerbes étaient déposées par les élus et représentants des anciens combattants. Petit incident technique : la diffusion de la Marseillaise, par suite d’un disfonctionnement de la sono, fut interrompue mais reprise presqu’instantanément par les autorités civiles, militaires et associatives ainsi que par le public présent lors de cette manifestation du souvenir. Cela résonne comme un signal donné à notre jeunesse pour ne pas oublier le sacrifice des anciens dans leur lutte pour libérer leur pays.

Pour en savoir plus sur la libération du Tarn : https://sites.google.com/site/norbertdelpon/la-liberation-du-tarn

Pierre-Jean Arnaud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *