Graulhet:STPR – le béton devient décoration

vendredi 17 mai 2013 017

STPR : une entreprise qui imprime sa marque dans le béton
Créée en 1990 avec 4 employés, STPR Roumegoux affiche maintenant un effectif moyen de 35 personnes, dont 30 en CDI. La société a déménagé dans les locaux mis à disposition par Tarn et Dadou dans la zone de la Bressolle, laissés libres depuis la disparition de l’association Tremplin 81.
Une opération de diversification réussie
Frédéric Roumégoux a réalisé son parcours de formation dans le domaine du bâtiment ; passé par le lycée des Métiers du bâtiment à Felletin dans la région du Limousin, il est sorti de sa formation génie civil avec une qualification ouvrage d’art. L’entreprise de travaux publics  graulhétoise a su au fil des ans grandir en diversifiant son activité. De 1990 à 1998, STP Roumégoux travaillait essentiellement dans le génie civil pour les télécommunications. Puis en 1998, avec l’avènement du réseau des mobiles, l’entreprise a travaillé jusqu’en 2001 environ pour la construction des relais des opérateurs téléphoniques (R2000, Bouygues, SFR). Puis est arrivée l’ère de la fibre optique où STPR a travaillé pour les grandes entreprises France Télécom, ASF, et aussi E-tera. Ses activités se répartissent ainsi : 20 % dans le génie civil avec des marchés dans le 81, le 82, le 46 et la partie Nord du 31 ; 20% qualification des réseaux d’assainissement, des eaux usées, pluviales et adduction eau potable ; 60 %, la partie majoritaire de son activité est consacrée à la VRD : voirie réseaux divers ; chantiers urbains gros aménagements, dallage, pierre, maçonnerie.
Un produit innovant : le béton imprimé de type décoratif
Un produit innovant est le béton imprimé qui est plutôt du type décoratif ; le procédé racheté aux américains, est donné avec le concept Coverstone. « Sur ce produit, nous formons les entreprises qui le désirent dans le hangar de l’ancienne entreprise Roques », explique Frédéric Roumégoux.
Notre produit concerne tout ce qui est béton, imprimé, matricé, coloré ;ce sont des granulats naturels auxquels on ajoute des résines. Citons parmi les chantiers réalisés : à Graulhet la piscine et aussi Avenue Amiral Jaurès, la place de Soual, Lavaur place de la mairie, la place d’Ambialet, Lescure, Arthès. « Nous pouvons même intervenir chez des particuliers pour descentes de garage, piscines, terrasses et patios », précise le chef d’entreprise.
Le plus gros chantier en cours : les Cordeliers à Albi
« Notre travail actuel se déroule actuellement aux Cordeliers à Albi sur le plus gros chantier de Midi-Pyrénées où nous avons réalisé voirie et dallage autour de la statue de Lapérouse, rue de Verdusse, avenue de Gaulle, l’Athanor et près de Rochegude. La surface du dallage est de 25 000 m2. Le site devrait être achevé en mars 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *