Meeting Réplic’Air Acte 3

Graulhet: Meeting de Réplic’Air  – Y a du frisson dans l’air- Acte 3

Un petit tour sur le plancher des vaches : quelques avions du meeting

Un petit tour le matin a permis de jeter un coup d’œil sur les avions qui étaient exposés sur le tarmac. A côté des avions classiques d’aéroclub, on a pu admirer quelques avions mythiques. Le commentateur officiel, et « non speaker » précise-t-il, est Ian Tutaj, pilote chevronné de l’aéroclub qui a navigué dans plusieurs compagnies aériennes dont TAT, Air Niger, Air Algérie. Il présente quelques aéronefs. Tout d’abord voici le Bréguet XIV ; biplan sorti en 1915, avion de reconnaissance puis bombardier, il fut après la guerre, en avion de l’Aéropostale. Celle-ci a d’abord fonctionné entre Toulouse et Dakar, entre Montaudran et Mauritanie. Au Bréguet, a succédé ensuite toute la gamme des hydravions Latécoère dont le Laté 28 qui a traversé l’Atlantique. Toute l’épopée de l’Aéropostale ressurgit à l’esprit avec ses pilotes de légende : Mermoz, Didier Daurat, Saint-Exupéry, chef d’escale à Cap Juby.

Nicolas, un des 100 bénévoles

Nicolas, étudiant en IUT génie mécanique à Paul Sabatier, Toulouse, fait partie des 100 bénévoles qui aident à la préparation de cette journée. Comme étudiant, il a en 2017-2018, soutenu un projet  l’aéronautique  sur les volets hypersustentateurs  et leur dimensionnement : « Nicolas, cher ami, il faut te remercier ; le plan d’implantation des zincs, tu m’as confié. Toute cette exposition, j’ai donc pu y goûter, savourant, consommant de l’avion à tout va ». Autre dégustation gastronomique celle-là et c’est au restaurant de l’aérodrome  que  les gourmets se rendent.

Délices des papilles et voisins sympathiques

On passe au déjeuner ; le restaurant tout proche comble nos appétits en servant sa salade aux copeaux de gésiers. Il suit un cassoulet tout chaud, roboratif que les Audois bien sûr nous envieraient. La tarte lamellée en pommes se déguste avant le noir café.  Au partage de saveurs gastronomiques s’ajoute le plaisir de conversations agréables et utiles avec les commensaux voisins : des proches de Jérémie, président de Réplic’Air, un représentant de la société Icom, spécialiste en radios et communication, Jean Fournalès, équipementier en suspensions oléopneumatique qui vient de Quint-Fonsegrives. Ce dernier explique le rôle essentiel de ces éléments indispensables à la tenue de route autant des deux roues que des bolides de course ou des aéronefs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *