Tarn: COVID pt-presse du 23/10

Tarn : Les mesures COVID expliquées en préfecture

Le couvre-feu de 21h à 6h applicable dès le 24 octobre

Réunissant les médias pour un point-presse ce vendredi 23 octobre sur les dernières mesures prises par le Gouvernement notamment l’extension du couvre-feu à 48 départements, dès le 24 octobre : « La situation est très grave depuis lundi avec un chiffre départemental de 283 en taux d’incidence pour 100 000 habitants. Il y a moins de personnes en réanimation car le protocole rapide de prise en charge des cas graves permet d’éviter la la réanimation. Les urgences sont saturées ; nous n’avons pas de soignants. Tout le personnel soignant (infirmier, étudiant, interne…) est déjà mobilisé ; on a trop de nouveaux cas tous les jours. Cela conduit à déprogrammer les soins. On assiste à une contamination de convivialité ; le virus est présent à la ville mais aussi à la campagne ». Les contestataires du couvre-feu seront reçus s’ils en font la demande.

Un confinement départemental ? Pourquoi ?

Le Conseil de Défense de mercredi a décidé de basculer le département du Tarn en entier et même Lavaur est au-dessus du seuil du taux d’incidence. L’arrêté prévoit le principe du couvre-feu et le détail des dérogations. Il prévoit aussi la fermeture de certaines activités et de certains établissements recevant du public (piscines, salles de jeux, salles de jeux temporaires, fêtes foraines). Le choix a été fait de n’interdire dans les ERP que les seuls rassemblements ayant un caractère convivial. C’est ainsi que les Salons du livre ou les Bourses de vêtements ne sont pas interdits ; tout rassemblement de nature conviviale est interdit comme les parties et tournois de belote de même que les fêtes étudiantes ; « on ne fait plus la fête ». De même parmi les mesures-phares, il y a l’interdiction de tous les sports collectifs amateurs. Ensuite, il est important de garder la distance même en famille.

Le port du masque   

Le port du masque est obligatoire pour toute personne de plus de onze ans. Il faut le port du masque sur la voie publique dès que l’on parle à quelqu’un. « Dans un espace clos, au restaurant, on enlève le masque pendant qu’on mange mais on le remet le dès qu’on se parle. C’est du bon sens ». Le déstockage des masques disponibles est laissé à la main du préfet et du directeur de l’ARS.

Les autres mesures 

Le zoo de Montredon-Labessonnié sera fermé, avec 450 animaux à transférer dans les deux mois. Le salon HabiTarn est maintenu.

Pierre-Jean Arnaud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *